L'action du FNP de la CNRACL pour la prévention du risque amiante - Santé au travail

L'action du FNP de la CNRACL pour la prévention du risque amiante

D'après un dossier du FNP-CNRACL, "Amiante", décembre 2015
En savoir plus : https://www.cdc.retraites.fr


securite-au-travail - Santé au travail
/

Dès 2005, le FNP de la CNRACL a engagé une réflexion sur les cancers d’origine professionnelle dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière. Par ailleurs,  il s’est associé dans le cadre du plan régional de santé au travail, à l’action menée par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) Aquitaine.

Le FNP de la CNRACL a construit une démarche de mobilisation des employeurs publics en deux phases :

  • la première consacrée à l’information sur les risques liés aux substances cancérigènes mutagènes repro-toxiques (CMR) et sur la responsabilité des employeurs en tant que tels et en qualité de donneurs d’ordre,
  • la seconde phase portant sur l’élaboration d’outils pour aider aux repérages, notamment au moyen de grilles.

affectation des jeunes à des travaux en hauteur

A la demande du Comité d’administration, le Comité scientifique et technique du FNP de la CNRACL a traité en 2014, les problèmes posés par les expositions des personnels des collectivités locales et des établissements hospitaliers aux substances cancérigènes mutagènes repro-toxiques (CMR), en particulier, les problématiques liées à l’amiante, aux poussières de bois, aux rayonnements ionisants et aux pesticides.

Deux interventions peuvent être mises en exergue : celles du Pr. Gérard Lasfargues, Directeur général adjoint de l’ANSES et de Michel Héry, responsable de la thématique
« Prévention des cancers professionnels » à l’INRS .
L’exposé de Gerard LASFARGUES a permis de faire le tour de l’état des études et des référentiels, sous l’angle des responsabilités et de rappeler que sur les bitumes (HAP : hydrocarbures aromatiques polycycliques) en particulier, il existe des recommandations nécessitant d’être rappelées. La démarche de substitution en matière de produits doit être de plus en plus participative et concertée et de moins en moins « à marche forcée » comme cela a été relevé par moments.

L’intervention de Michel Héry portait sur « la prévention du risque amiante, un sujet toujours d’actualité, 20 ans après une prise de conscience générale ». Il a situé tout d’abord l’esprit et le contenu de la problématique. Puis au cours de son exposé, il a insisté sur le fait que l’amiante est un polluant ubiquitaire, présent dans tout notre environnement professionnel et personnel. Les travaux de déconstruction, les interventions sur des joints, les travaux routiers, la chaudronnerie, le soudage, sont quelques exemples de travaux où l’on trouve de l’amiante. On ne peut pas oublier le fait que l’amiante a été et est une crise sanitaire de grande ampleur.

Dans le cadre du PRST (plan régional de santé au travail, le FNP a participé à l’action menée par la DIRECCTE Aquitaine.
Elle a organisé une journée d’information avec l’ensemble des partenaires institutionnels qui travaillent sur la prévention le 5 mars 2015. De nombreux professionnels ont participé à cette manifestation. Cette journée a porté sur: le suivi médical post professionnel, le repérage d’amiante avant travaux, les nouveautés scientifiques et juridiques, les matériels d’intervention et de décontamination ainsi que la mesure des expositions.

En savoir plus : http://www.aquitaine.direccte. gouv.fr/La-prevention-des-risques-amiante