L'événement de référence pour la sécurité des personnes et des biens

Des méthodes de surveillance affinées

Article paru dans Bati Isolation n°33 – Octobre 2017

Même en fonctionnant en flux tendu, un chantier de bâtiments nécessite de disposer d’un peu de stock. Le renfort des barrières physiques, la limitation des points d’entrée, la présence de gardiens… ont permis de contenir le problème, sans pour autant l’éliminer. Pour aller plus loin, les entreprises comptent sur des caméras de vidéo-surveillance devenues très précises et reliées à un centre de contrôle, mais aussi sur les systèmes de détection de mouvement et sur ceux de chocs au niveau des clôtures. Des équipements, dont le coût a beaucoup baissé ces dernières années. Ainsi, en cas d'intrusion nocturne, les alarmes se déclenchent, les lieux s'éclairent, la police est sur place dans un délai, qui peut être très bref. Pour que ces équipements soient véritablement efficaces, il faut que les chantiers soient organisés en conséquence : accès, clôtures, stockage des matériaux, parking… Et ils doivent aussi être structurés de façon à décourager les pilleurs. De plus en plus souvent, les chantiers reçoivent, en phase de démarrage, la visite d’équipes de police ou de gendarmerie, ce qui leur permet de visualiser les lieux dans leur globalité, d’être avertis, à l’occasion de livraisons de matériaux, de produits ou de systèmes, susceptibles d’être dérobés. Des rondes renforcées peuvent alors être effectuées.

matériel équipé d’un système antivol
Certains matériels sont équipés d’un système antivol, qui les rendent inutilisable lorsque celui qui veut l’utiliser ne dispose pas d’une clé spécifique [©Gérard Guérit]

Sur le même sujet

Philippe SERVANT Agora des Directeurs de Sécurité Sud-Ouest

"Un réseau dédié à la fonction sécurité-sûreté"

Philippe SERVANT - Président
Agora des Directeurs de Sécurité Sud-Ouest

Benoît BLANPAIN ZONE DE POLICE DE BRUXELLES NORD

"Sécurité au travail et sécurité intérieure sont étroitement liés"

Benoît BLANPAIN - Directeur des Opérations
ZONE DE POLICE DE BRUXELLES NORD

Alix DESCHAMPS FRANCE CHIMIE NOUVELLE AQUITAINE

"La sûreté est une préoccupation forte de l'industrie chimique"

Alix DESCHAMPS - Président
FRANCE CHIMIE NOUVELLE AQUITAINE

Prochains rendez-vous

conférences

Exemples de sujets proposés lors de la dernière édition

évements Preventica

Terrorisme et sites industriels : quelles approches pour renforcer efficacement la sûreté des sites ?

CLUB DES JEUNES CADRES EN SÛRETÉ - CJCS

Arrêt du RTC (Réseau Téléphonique Commuté) : Quelles solutions envisagées?

ADMS

Régulation de la sécurité privée par le CNAPS : retour d'expérience et propositions

CLUB DES JEUNES CADRES EN SÛRETÉ - CJCS

Stratégie européenne de protection de l'espace public

FESU / EFUS

Panorama des atteintes aux entreprises et institutions : comment, par qui et pourquoi serez-vous attaqués en 2018. Connaître les attaques pour mieux se défendre

MINISTERE DE L'INTERIEUR

La gestion de la sûreté des sites par les industriels de la Chimie

France Chimie Nouvelle Aquitaine / MASE Sud-Ouest

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires