« Notre but est de rapprocher les mondes de l’enseignement, de la recherche et de l’entreprise au sujet de la prévention »

« Notre but est de rapprocher les mondes de l’enseignement, de la recherche et de l’entreprise au sujet de la prévention »

Cobotique / Exosquelettes /// Addictions ///
/
L’Association Interprofessionnelle de France (AINF) sera présente lors de Préventica Lyon et Paris pour rencontrer ses adhérents et présenter ses axes de travail. Nous avons échangé avec Eric Monti, son secrétaire général.

Eric Monti, pouvez-vous nous présenter votre association ?
L’AINF est une association reconnue d’utilité publique qui a été fondée en 1894. Depuis 125 ans, sa mission la prévention des risques professionnels et la promotion de la Santé, de la Sécurité et de la Qualité de Vie au Travail.

Quels sont les champs d’action de l’AINF ?
Nous travaillons sur quatre axes. D’abord l’enseignement où nous soutenons les volets prévention et maitrise des risques, puis la recherche où nous aidons la réalisation de projets de recherche sur la SST et la QVT, nous avons aussi un axe à destination de nos adhérents que nous aidons à trouver des solutions pour maitriser leurs risques professionnels et enfin, nous partageons des informations tout en contribuant à diffuser les bonnes pratiques.
Notre but est de favoriser le rapprochement des mondes de l’enseignement, de la recherche et de l’entreprise.

Concrètement comment cela se traduit sur le terrain ?
En enseignement par exemple, nous avons des partenariats avec des universités, des écoles d’ingénieurs, sur des travaux réalisés en commun. Nous menons des actions de sensibilisation dans les lycées et les collèges. Dans le monde de la recherche, nous sommes partenaires d’Addict’Aide avec qui nous avons mise en place près de 50 fiches pratiques sur la gestion des addictions dans le monde professionnel. Et puis vis-à-vis de nos adhérents, nous les informons sur l’actualité réglementaire française et européenne de la SST, nous organisons des conférences et des webinars. Nous avons aussi un programme d’aide au management de la sécurité et des formations, comme le secourisme.

Pour Préventica, vous prévoyez deux conférences, pouvez-vous nous en parler ?
Il y aura une conférence sur la cobotique, parce que nous pensons que c’est une évolution de la prise en charge de la pénibilité en entreprise. La cobotique peut apporter des solutions et la conférence permettra d’éclairer les atouts techniques de la cobotique mais aussi les limites d’un tel système.
Nous avons aussi une conférence sur la qualité de l’air. Nous sommes à la frontière entre environnement et sécurité, mais toujours dans le domaine de la santé. Que ça soit pour les collaborateurs ou pour les civils autour des entreprises. Nous voulons montrer quels sont les outils à disposition des industriels aujourd’hui pour évaluer les risques.

Vous pourrez retrouver l’AINF lors de deux conférences, ainsi que sur le stand K28bis pendant Préventica Lyon. L'association sera également présente lors de Préventica Paris.

Partagez :