Les TPE/PME des cibles de choix pour les cyberattaques
Report de l'édition Lyon 2020 - Nouvelles dates prochainement

Les TPE/PME des cibles de choix pour les cyberattaques

Les TPE/PME des cibles de choix pour les cyberattaques

Cybersécurité ///
/
La région de Gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes animera une conférence lors de Préventica Lyon, à destination des petites et moyennes entreprises, sur le risque grandissant de cyberattaques auquel elles sont exposées.

Avec la digitalisation de l’économie, les entreprises deviennent de plus en plus la cible de cyberattaques toujours plus difficiles à déceler. La crise sanitaire et le confinement ont conduit de nombreuses structures à mettre le télétravail en place, augmentant ainsi, sans le savoir, leur exposition à la cyberdélinquance. Pour en savoir plus, nous avons interrogé Frédéric Colas, officier adjoint en charge du renseignement du groupement de gendarmerie de l'Ain et diplômé du cycle d'expertise des référents en intelligence économique de l'INHESJ.

En quoi la crise sanitaire est-elle un terreau fertile pour les cyberattaques ?

Avec la pandémie, les entreprises ont pratiqué le télétravail, elles sont sortie de leur sphère et les collaborateurs ont eu accès aux donnés depuis l’extérieur. Or, souvent, le niveau de sécurité informatique au domicile n’est pas le même qu’au travail. Pour les cybercriminels, cela a été une occasion d’avoir un accès plus facile aux informations.
Lors du télétravail, il faut aussi faire attention à la porosité entre la sphère privée et la sphère professionnelle. Idéalement il ne faudrait pas mélanger les supports et par exemple, ne pas utiliser son ordinateur personnel pour travailler.

Pourquoi les TPE et PME sont des cibles privilégiées ?

Les TPE/PME sont des petites structures qui, contrairement à des plus grosses entreprises, n’ont pas forcément de service dédié à la protection informatique. Elles n’ont pas nécessairement les moyens de faire appel à des sociétés dont le métier est de réaliser des audits et de donner des solutions pour améliorer leur réseau informatique.
Mais nous sommes là pour essayer de solutionner le problème avec elle. Nous pouvons enquêter lorsqu’il y a dépôt de plainte. Nous avons en notre sein des spécialistes en nouvelles technologies.

Quelles sont les solutions que vous proposez ?

La gendarmerie est surtout là pour faire de la prévention. Donner les bonnes pratiques dans la gestion des mots de passe, des sauvegardes, dans la façon dont on pense son réseau : qui a accès à quoi ? Il faut éviter de faire tout et n’importe quoi sur l’ordinateur et surtout dissocier professionnel et personnel.

Pour en apprendre plus sur la manière de se prémunir des cyberattaques, ne manquez pas la conférence «Cybersécurité des TPE-PME» le mercredi 30 septembre à 14h15, lors de Préventica Lyon.

Partagez :