Les conseils d’un avocat pour passer du télétravail subi à un télétravail choisi

Les conseils d’un avocat pour passer du télétravail subi à un télétravail choisi

Télétravail ///
/
Appréciable pour certains, le télétravail a pu être une source de stress pour d’autres lors du confinement. Jean-Christophe Beckensteiner, avocat, explique comment donner un tournant serein et mieux géré à ce mode de travail.

Bien qu'existant depuis 2005, le télétravail a été plus largement pratiqué du fait du confinement. Mais ces conditions particulières, soudaines et non préparées ont pu générer des risques psychosociaux chez les salariés. Jean-Christophe Beckensteiner, avocat associé du cabinet Fidal, membre du Conseil de l’Ordre des avocats du Barreau de Lyon et spécialiste en droit du travail interviendra sur ce sujet lors de la conférence « Télétravail et prévention de RPS » le jeudi 1er octobre à 10h30, lors de Préventica Lyon. Nous lui avons posé quelques questions.

Pourquoi, selon vous, le télétravail a pu être une source de Risques psychosociaux chez les salariés lors du confinement ?

Le confinement est arrivé du jour au lendemain. Une grosse partie des entreprises a été contrainte de mettre en place le télétravail. Souvent, cela s’est fait sans organisation, rapidement et de façon parfois compliquée. Le télétravail peut être plus contraignant pour certains salariés, notamment s’ils n’ont pas d’espace de travail dédié ou pas assez de ressources techniques – comme un ordinateur – à la maison. Tout cela engendre du stress.

Aussi, le télétravail peut susciter un sentiment d’isolement chez les collaborateurs. Pour les gens qui ne se sont pas vus pendant 8 semaines, il y avait un certain besoin de se retrouver physiquement. Certains avaient la sensation de ne plus appartenir à un groupe ou à une équipe.

Aujourd’hui, certaines entreprises ont totalement laissé tomber ce mode de travail. D’autres veulent continuer à l’utiliser. Il faut les accompagner pour faire cela dans de bonnes dispositions.

Pourquoi faire appel à un avocat au sujet du télétravail ?

Les avocats ne font pas que plaider, ils font aussi du conseil en entreprise et auprès de salariés, de la prévention des litiges et des risques. Toute la prévention est dans le code du travail. Notre métier est d’éviter au client, qu’il soit entreprise ou salarié, de faire des bêtises et ainsi se passer d’intervenir dans les procès quand le mal est fait. Nous ne sommes pas des préventeurs mais des conseillers en amont des risques. Donc si une entreprise veut passer à un télétravail serein, choisi, il y a des procédures à suivre.

Comment pouvez-vous aider les dirigeants et les salariés ?

Nous pouvons accompagner ceux qui veulent s’organiser pour continuer à télétravail à l‘avenir, mais aussi ceux qui ont des inquiétudes sur les aspects pratiques du télétravail, comme le respect des horaires, éviter la surcharge de travail ou encore le désintérêt du travail, comment faire pour gérer les accidents « du travail » en télétravail, etc. Lors de la conférence, nous allons montrer la capacité des avocats juridiques à aider les entreprises à mettre le télétravail en place, avec les accords d’entreprise, ce que dit le code du travail, la modification de contrat de travail...

Vous pouvez écouter les conseils de Jean-Christophe Beckensteiner, lors de la conférence « Télétravail et prévention des RPS », le jeudi 1er octobre à 10h30, lors de Préventica Lyon.

Partagez :