RDV en 2022 à NANTES & LYON ! |     JE M'INSCRIS

Les jeunes seraient surexposés aux discriminations dans l’emploi

TRAVAIL ET RELATIONS SOCIALES || Egalité professionnelle
/

La Défenseure des droits, Claire Hédon, publie le 14ème baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi. Celui-ci est consacré à la jeunesse et met en lumière que les jeunes entre 18 et 34 ans sont particulièrement exposés aux discriminations.


Plus d’un jeune sur trois rapporte avoir vécu une situation de discrimination ou de harcèlement discriminatoire dans le cadre de sa recherche d’emploi ou de sa carrière. C’est le principal constat du 14ème baromètre du Défenseur des droits, dédié à la perception des discriminations dans l’emploi.

Cette enquête menée avec l’Organisation internationale du travail (OIT) auprès d’un échantillon représentatif de la population de jeunes actifs de 18 à 34 ans (3 201 personnes) indique que les critères de discrimination les plus cités sont le sexe, l’âge, l’apparence physique et l’origine.

Aussi, un jeune sur deux déclare avoir été témoin au moins une fois de discrimination ou de harcèlement discriminatoire dans le cadre de son activité professionnelle. En France, près de la moitié des jeunes rapportent avoir déjà été incités lors d’un entretien à modifier leur apparence ou adopter un certain comportement. Au total, 60% des jeunes disent avoir déjà été confrontés à des propos stigmatisant ou des exigences discriminatoires lors d’un entretien.

Le Défenseur des droits met en avant son dispositif de réponse dédié aux victimes de discriminations, le site antidiscriminations.fr. Cette plateforme est dotée d’un numéro de téléphone (le 39 28) et d’nu module de tchat en ligne. En 10 mois d’existence, près de 10 000 appels ont été traités.

En savoir plus :