RDV en 2022 à NANTES & LYON ! |     JE M'INSCRIS

Le rôle du médecin du travail dans la prise en charge des risques psychosociaux.

Par Danièle Thuaire, Médecin du Travail et Vice-présidente de Bossons Futé

DOSSIER
ORGANISATION DE LA PREVENTION || Management SST / 21/03/2013

Danièle Thuaire, Médecin du Travail et Vice-présidente de Bossons Futé revient sur le rôle fondamental de l’employeur et des salariés dans la prévention.


Le médecin du travail et les services de santé au travail ne sont pas dépositaires de la prise en charge des risques psychosociaux.

Associer le service de santé au travail, de la façon dont l’a fait Air France KLM, n’est guère possible dans une PME. Dans la majorité des cas - sachant qu’en France, 80 % des salariés sont dans les TPE, PME – il est extrêmement difficile de le réaliser sur le terrain.
Je suis en interentreprises. J’ai de 1 à 800 personnes par entreprise. C’est extrêmement difficile de déployer ce genre de démarche. C’est à l’employeur et aux salariés de s’approprier la prévention. Je pense que cette discussion est vraiment une question de fond dans le cadre de la réforme de la santé au travail avec des équipes pluridisciplinaires.

Nous avons fait plusieurs projets avec l’ARACT Ile-de-France et plusieurs partenariats avec des salariés sur les TMS dans différents secteurs d’activités. Au sein d’un service interentreprises, on essaye vraiment de réunir les salariés pour qu’ils parlent travail. Risques psychosociauxNous sommes allés directement dans les garages avec un médecin du travail, un ergonome et un HSE. Nous avons pris en photo les situations de travail. Nous leur avons montré ce qu’ils faisaient de bien en valorisant leur travail. Puis, nous les avons conseillés et aidés à mettre en place des actions avec l’aide nos groupes pluridisciplinaires.

 

PARTAGEZ :