La chaîne de webinaires entièrement dédiée à  la santé et la sécurité au travail

Evénements à venir - pour la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail

En replay -

19 juin 2024 - 16h15

SANTÉ AU TRAVAIL, MÉDECINE DU TRAVAIL, enjeux, état des lieux et perspectives

LES RETEX PREVENTICA
Les dispositions prévues par la loi du 2 août 2021 sur le renforcement de la prévention en santé au travail sont-elles de nature à améliorer la situation en termes de prévention des risques professionnels et de santé globale des salariés ?

Une « offre socle » a été clairement définie par la loi et ses décrets d’application, mettant ainsi fin à la confusion et au manque de lisibilité qui caractérisait de longue date l’action des services de santé au travail aux yeux de nombre de leurs adhérents et de parties prenantes (cf. le rapport Lecocq d’août 2018). En complément, une procédure de certification spécifique élaborée sous l’égide de l’AFNOR, est en cours de mise en place, afin de garantir la qualité et de l’effectivité de ces prestations.

Dans un contexte de raréfaction des ressources, de manque d’attractivité de la spécialité de médecin du travail, comment les SPSTI parviennent-ils à faire face à ces nouveaux enjeux, à l’ambition proclamée de cette nouvelle offre, aux exigences rigoureuses de la certification, aux attentes parfois contradictoires des entreprises, pour la plupart des TPE – PME, des partenaires sociaux et des pouvoirs publics ?

A plus long terme, quelles pistes d’avenir pour faire face à l’évolution des modes d’organisation du travail, au besoin de réactivité et de souplesse des entreprises et permettre au système de santé au travail d’intégrer en continu les innovations tant technologiques qu’organisationnelles qui foisonnent dans un secteur qui attire de nouveaux acteurs ?
08 mars 2022 - 11h00

« Réguler pour CADRER » : Une étude de terrain des déterminants organisationnels de la santé au travail

AIX-MARSEILLE UNIVERSITE / ETO
Cette communication rend compte d’une intervention de terrain dont les conclusions illustrent les concepts de « travail collectif » et « collectif de travail » en lien avec la santé au travail. Cette action s’inscrit dans le cadre d’un dispositif proposé par le ministère du travail (intitulé « Objectif Reprise ») pour accompagner des petites et moyennes entreprises/structures qui ont rencontré des difficultés de fonctionnement suite à la crise sanitaire du COVID.

Le mot « cadrer » est empreint d’une certaine « violence » lorsqu’il est appliqué à l’être humain. Pourtant, il est utilisé par les enseignants, les éducateurs d’un ensemble scolaire pour des enfants en grande difficulté. Ce terme a été évoqué de manière presque anodine, notamment à travers des anecdotes.
Or, cette action de cadrage se révèle être primordiale pour que l’action éducative, d’enseignement, administratrice soit efficace. Pour éduquer, par exemple, il faut que l’enfant soit prêt à la recevoir, qu’il coopère. Cet aspect du travail réel, bien connu des professionnels, est cependant trop souvent ignoré par ceux qui organisent le travail ; c’est plutôt l’organisation de la « production » qui est privilégié. L’analyse des données recueillies sur le terrain, via des entretiens individuels, collectifs, des observations ainsi que l’administration d’un questionnaire, montre que les tensions organisationnelles sont en grande partie engendrées par un manque de concertation et surtout de coopération des différents acteurs de l’ensemble scolaire. Ainsi, le cadrage a une dimension éminemment collective. L’enfant, avant d’interagir avec un enseignant, un éducateur ou le directeur, se confronte d’abord à un adulte. La manière dont ce dernier appréhende la situation, notamment en partageant avec les autres adultes des pratiques communes, rassure l’enfant et l’amène à un niveau d’apaisement suffisant pour coopérer. Cette façon d’envisager la complémentarité entre l’action de cadrage et l’action éducative, d’enseignement et administrative est à l’origine d’une préconisation sur la mise en place d’espaces de discussions sur le travail pour rendre plus visible cette action, harmonisé le travail réel et développer des stratégies de régulation protectrices qui soient collectives.