J-40 avant Préventica Paris     |     JE M'INSCRIS

La santé des dirigeants ne s’améliore pas

TRAVAIL ET RELATIONS SOCIALES || RPS / Incivilité / Santé mentale
/

L’AST67 publie les résultats d’une enquête menée par l’AGESTRA et l’association Grand Est Santé Travail (GEST) sur la santé mentale des dirigeants.


950 dirigeants ont répondu au questionnaire en ligne. Si ce chiffre ne permet pas de tirer des conclusions scientifiques, il permet néanmoins d’établir des tendances concernant la santé mentale des dirigeants.

Et cette santé va mal. Ou plutôt, près de 50% des répondants déclarent être en « moins bonne santé » qu'avant la pandémie. On apprend même dans l’enquête que les dirigeants ont recours à davantage de psychotropes et de somnifères (+7%) et font moins de sport.

L’enquête compare ses nouvelles données avec celles récoltées lors d’un précédent sondage en septembre 2020. Cette comparaison montre que 47% des dirigeants ont déclaré un état de santé moins bon pendant le troisième confinement par rapport à la période antérieure à la pandémie. Ils étaient 38% lors du premier confinement.

L’étude montre aussi que la dégradation de la santé mentale et de la qualité du sommeil sont fortement liées à la baisse de la motivation des équipes, mais aussi à une activité arrêtée ou diminuée aux premier et troisième confinement.

Les répondants ne sont que 17% à avoir sollicité leur SSTI pour leur apporter une aide.

En savoir plus :