Les pensées suicidaires sont omniprésentes chez les policiers

sante-qvt - Risques psychosociaux
/

La Mutuelle générale de la police vient de publier une étude sur le bien-être des policiers. Il en ressort que les forces de l’ordre exprime un véritable malaise.


24% des policiers ont eu ou ont entendu des collègues évoquer des pensées suicidaires au cours de l’année écoulée. C’est le chiffre fort d’une étude de la Mutuelle générale de la police. L’enquête a été réalisée du 17 février au 25 mars auprès de 6 246 fonctionnaires, représentatifs du policier moyen.

Cette étude pointe du doigt l’ambiance de travail. 46% des fonctionnaires de police estiment que l’ambiance au travail s’est dégradée. Par ambiance, il faut comprendre relations avec les supérieurs et les collègues, non reconnaissance du travail effectué, sentiment de ne plus rien apprendre.

Le rapport montre aussi que les jeunes sont particulièrement touchés. 16% des 30-34 se déclarent dans un état de détresse mentale « importante », c’est 5 points de plus que les 50-54 et le double des 60-64 ans.
Pour rappel, depuis le début de l’année 2021, 16 fonctionnaires de police ont mis fin à leurs jours.

En savoir plus :