RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

Comment passe-t-on du plaisir au travail à l'épuisement professionnel ?

Stress
MANAGEMENT RH / QVT || RPS / Incivilité / Santé mentale
/
21/05/2014
Une étude scientifique publiée par le cabinet Technologia fait le point sur l'évolution et les manifestations du syndrome d'épuisement professionnel, plus communément appelé " burn out".

Cette étude quantitative et qualitative menée par une équipe pluridisciplinaire sous la direction de Jean-Claude Delgènes a pour objectif de cerner les tenants et les aboutissants du phénomène de burn-out, afin de mieux prévenir son apparition.

Après son appel lancé en janvier 2014 pour la reconnaissance du burn-out en tant que maladie professionnelle, Technologia apporte cette étude au débat en cours sur l'inscription du syndrome d'épuisement professionnel au tableau des maladies professionnelles.

L'équipe de recherche a rencontré 11 témoins, hommes et femmes en poste dans divers secteurs d'activités, qui ont raconté leur expérience du travail et de l'épuisement professionnel. Ces témoignages apportent une dimension très humaine à l'étude.

On retrouve dans tous ces récits un même cheminement jusqu'au burn-out.
Au départ, il y a toujours un engagement très fort, on éprouve une satisfaction intense au travail, l'engagement et l'enthousiasme sont présents.
Puis vient une phase de surengagement durant laquelle la sphère privée est peu à peu envahie par la dimension professionnelle, le plaisir au travail se réduit tandis que l'anxiété augmente.
Les premiers symptômes apparaissent : troubles du sommeil, troubles digestifs, dermatologiques...

Cette suractivité se transforme finalement en acharnement frénétique : il n'y a plus de limites, l'obstination au travail est synonyme de souffrance et la personne est alors incapable de s'en sortir seule.
On s'achemine ainsi vers la dernière phase : l'effondrement. Toutes les dimensions de la personne sont affectées : psychique, physique et émotionnelle.

L'étude de Technologia décrit longuement les manifestations successives symptomatiques de l'épuisement professionnel.
Autant de signaux et de phases d'alarmes qui peuvent être détectés afin de prévenir les pathologies souvent graves liées au surengagement et à l'excès de travail.

En savoir plus :