Les salariés sont fortement préoccupés par leur santé physique et psychologique selon une étude IFOP

sante-qvt - Risques psychosociaux
/

L’institut d’études opinion et marketing en France a réalisé un sondage pour International SOS, en avril 2021, sur les attentes des salariés vis-à-vis de leurs employeurs pour protéger leur santé. Il en ressort La santé physique et psychologique a un impact fort sur l’engagement des salariés en entreprise.


Réalisée auprès de 1500 salariés français, représentatif de la population française salariée du secteur privé, l’étude l’IFOP met en avant plusieurs grands enseignements :

  • une part significative de salariés se considèrent comme plus préoccupés par leur santé depuis le début de crise de la Covid-19, qu’il s’agisse de leur santé physique pour 37% d’entre eux ou de leur santé psychologique pour 45% d’entre eux.
  • la santé des salariés joue également sur leur productivité : 82% des salariés français se considèrent productifs, et même 88% de ceux en bonne santé physique et 90% de ceux en bonne santé psychologique.
  • les trois types d’accompagnement santé les plus fréquemment proposés par les entreprises touchent à peine un quart des salariés : 28% disent s’être vus proposer la vaccination contre la grippe, 25% une aide psychologique et 25% un programme d’ergonomie au travail.
  • parmi les programmes qui intéressent le plus se retrouvent à la fois des programmes classiques d’ergonomie au travail (62% d’intérêt) ou de bien-être physique (60%), mais également des offres plus orientées « santé » comme une offre de bilan de santé (59% d’intérêt) ou le dépistage de maladies graves / de facteurs de risques (53%).
  • deux tiers des salariés (65%) déclarent que le fait qu’une entreprise propose des programmes d’accompagnement pour la santé physique ou psychologique a un impact sur leur envie d’y rester ou de la rejoindre.
  • enfin, les salariés identifient trois entités les plus légitimes à organiser des actions d’accompagnement santé au sein de l’entreprise : la médecine du travail (65%), un prestataire partenaire dans le domaine de la santé (41%) et les ressources humaines (33%).

En savoir plus :