L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Comment fonctionne un défibrillateur ?

La défibrillation, appelée aussi choc électrique externe ou cardioversion, est le geste qui consiste à délivrer volontairement et de manière brève un courant électrique dans le cœur lorsque celui-ci présente certains troubles du rythme. Il est destiné à rétablir un rythme cardiaque normal.

Un défibrillateur fonctionne en règle générale sur batteries afin d'être mobile. Il est le plus souvent constitué :
- d'un bloc électrique permettant de délivrer un courant électrique calibré en durée, en forme et en intensité,
- d'un moyen de transmission de l'influx électrique vers la victime constitué de deux électrodes larges et plates. Recouvertes d'un gel conducteur, on les colle sur le thorax de la victime. Il existe des électrodes pédiatriques plus petites délivrant un choc électrique réduit.
Attention, le défibrillateur  permet d'attendre les secours et non pas de traiter la cause.

Le fonctionnement d'un défibrillateur automatisé externe

Unité de ContrôleLors d'une intervention, si l'on est seul, il faut mettre en marche le défibrillateur, poser les électrodes et suivre les instructions (guidage vocal). Les secours peuvent être appelés pendant que le défibrillateur effectue les analyses. En équipe de secouristes, l'un des intervenants peut alerter les secours pendant que l'autre procède à la mise en place du défibrillateur. La démarche est simple “appeler, masser, défibriller”. En l'absence de défibrillateur, il convient de procéder à un massage cardiaque et d'appeler les secours.

Le fait que la défibrillation fasse repartir le cœur ne donne pas l'assurance que la personne va survivre. D'autre part, si elle survit, elle peut garder des séquelles neurologiques irréversibles. Néanmoins, cette démarche est la seule qui permet  de donner une chance de survie à la victime.

 

Quelle est la différence entre un défibrillateur externe semi-automatique et automatique ?

Les 2 types d'appareils sont autorisés par la loi pour une utilisation par le grand public (et appartiennent à la famille des Défibrillateurs Automatisés Externes). Les 2 types d'appareils analysent automatiquement l'activité électrique du myocarde et décident si un choc doit être délivré.

- Les défibrillateurs semi-automatiques (DSA) analysent  l'activité électrique du cœur de la victime et conseillent, selon les cas, la défibrillation ou non.
- Les défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) analysent le tracé et délivrent, si besoin, le choc. L'usage de ces défibrillateurs est de plus en plus tourné vers le grand public car ils fonctionnent de façon autonome. Le défibrillateur diagnostique lui-même la fibrillation et calcule l'énergie à délivrer s'il est nécessaire de défibriller.

 

Sur le même sujet

Hervé Laubertie Assurance Maladie Risques Professionnels

"La prévention du risque chimique, une priorité pour les acteurs de la prévention"

Hervé Laubertie - Responsable prévention des risques professionnels
Assurance Maladie Risques Professionnels

Loïc Lerouge CNRS-Université de Bordeaux

"Certaines formes d’organisation inadaptées créent du harcèlement"

Loïc Lerouge - chargé de recherche
CNRS-Université de Bordeaux

Isabelle CHRETIEN LA POSTE

"La prévention des incivilités est un sujet délicat et complexe"

Isabelle CHRETIEN - Directrice Prévention des incivilités
LA POSTE

Présents à Préventica 2018

Voir l'ensemble des partenaires