La plateforme de référence pour un environnement de travail sain et sécurisé

Face au terrorisme, il est nécessaire d’anticiper, nous adapter et prendre des mesures pour protéger ce que nous avons construit

L’attentat déjoué, près de la cathédrale Notre-Dame, début septembre, montre une fois encore que notre pays est vulnérable. Nous sommes face à un véritable enjeu de sécurisation des lieux publics.
Néanmoins, nous pouvons souligner une réelle prise de conscience, aujourd’hui, chez le citoyen français, qui devient acteur dans cette lutte contre le terrorisme. En effet, c’est l’employé d’un bar qui a donné l’alerte après avoir observé une des bonbonnes dans le véhicule.

Selon vous, cette prise de conscience peut-elle se généraliser ?

Nous sommes aujourd’hui sortis de la période de paix et d’insouciance des 70 dernières années. Il est indispensable de comprendre cette réalité et de prendre conscience de ses implications pratiques dans nos vies quotidiennes. Aussi, chacun d’entre nous, individuellement et collectivement, devons nous adapter.

Nous sommes attaqués par l’islam radical dont l’objectif de conquête politique s’appuie sur une partie de la jeunesse française; nous allons donc être confrontés à une période d’insécurité profonde ces prochaines années.

En conséquence, il faut complètement changer notre attitude, être capable d’anticiper ce bouleversement et prendre des mesures pour protéger ce que nous avons construit.

L’anticipation ne consiste pas seulement à empêcher ces actes; il faut également comprendre qu'ils peuvent survenir à tout moment, à Paris ou en province, dans les grandes comme les petites villes. Dans leur quotidien, quel que soit leur âge, nos concitoyens doivent en prendre conscience.

Comment la résilience des citoyens permettra-t-elle d’affronter le terrorisme ?

La résilience se définit en trois volets : d’abord anticiper, en ayant réfléchi à une crise possible avant qu’elle ne survienne, ensuite apprendre à réagir quand un acte terroriste survient et garder autant que possible sa lucidité, ce qui implique justement d’avoir anticipé. Nous avons encore beaucoup de travail à mener en ce sens, même si les héros du Thalys, voici un an, ont montré aux citoyens que nous pouvions agir et non toujours subir. Il faut également continuer à former massivement notre population au secourisme. Enfin, la capacité à rebondir après l’événement est essentielle. Il est temps de sortir des fleurs et des bougies.

En savoir plus

Maître Thibault de Montbrial, avocat spécialisé notamment dans la légitime défense et la défense de victimes d'accidents collectifs et d'actes terroristes, président-fondateur du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure (CRSI), interviendra la mardi 4 octobre, lors de la conférence inaugurale intitulée « La sécurité des entreprises et des organisations publiques à l'heure de la MENACE TERRORISTE », aux côtés du Préfet Honoraire Roger Marion, haut fonctionnaire de la police française, Président d’honneur du Congrès Sécurité-Sûreté et Alain Juillet, Président de l’Académie d’Intelligence Economique et Président du Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises (CDSE).

 

Sur le même sujet

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica


Les thématiques 2020

ZOOM SUR LE TRAVAIL DU FUTUR : Tendances et prospectives

ORGANISER, GÉRER la prévention des risques

PRODUIRE, CONSTRUIRE en toute sécurité

PROTÉGER la santé des salariés contre les pollutions de l’environnement de travail

DIALOGUER, ACCOMPAGNER, MOBILISER, FORMER

SÉCURISER les espaces de travail contre l’incendie et les actes de malveillance

AMÉNAGER le territoire pour favoriser l’environnement de travail

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires