La plateforme de référence pour un environnement de travail sain et sécurisé

La sécurité numérique, c'est avant tout un état d'esprit

Ancien directeur du renseignement à la DGSE (2002-2003), Alain Juillet était présent le 8 avril à Casablanca pour le premier rendez-vous international du Forum TAC (Technology Against Crime) consacré aux nouveaux enjeux mondiaux de la sécurité, dans le cadre de Préventica Maroc. En exclusivité pour Préventica, il nous livre son analyse des nouveaux risques qui menacent aujourd'hui les entreprises.

En quoi les risques auxquels sont exposées les entreprises ont-ils évolué ?
Traditionnellement, les risques étaient de l'ordre du physique ou du matériel. Les entreprises organisaient leur sécurité pour protéger leurs biens et leurs salariés. Le périmètre était relativement connu et les techniques éprouvées. Aujourd'hui la principale menace qui pèse sur les entreprises porte sur leur patrimoine immatériel. L'entreprise dispose de brevets, de données, de fichiers qui doivent être protégés pour assurer la pérennité de l'activité. Or paradoxalement avec le tout numérique, l'entreprise est de plus en plus ouverte et exposée aux vols de données, à la malveillance, au piratage... La difficulté face à ce nouveau risque provient du fait qu'il est très difficile à caractériser. Les attaques peuvent être ciblées contre tous types d'entreprises, provenir de n'importe quel pays dans le monde et être mené par un groupe organisé comme un individu isolé.

Les entreprises sont-elles bien protégées face au risque numérique ?
Très mal, justement. Les failles de sécurité dû au numérique sont considérables et bien souvent, les entreprises en sont très peu conscientes. La sécurité numérique, c'est un état d'esprit qui concerne tout le monde, partout, à tout moment. Il ne sert à rien d'élaborer des stratégies de protection hypersophistiquées si le comportement humain ne suit pas. La sensibilisation et l'information des salariés sont indispensables pour accompagner la technique. Dans la lutte contre la cybercriminalité, nous aurons besoin dans les entreprises d'être solidaires les uns avec les autres, d'être soucieux de la compétitivité de notre organisation et puis tout simplement d'avoir du bon sens et de la curiosité pour détecter lorsque "quelque chose ne tourne pas rond".

Dans ce contexte, les risques sont-ils accrus au Maroc ?
Le Maroc a une situation géostratégique particulière au carrefour de l'Afrique du Nord, de l'Afrique centrale et de l'Europe. Cette position couplée à un développement rapide en font la cible de nombreuses convoitises. Les entreprises marocaines doivent apprendre à se défendre face à des agresseurs qui peuvent être issus de l'intérieur ou de l'extérieur. Les technologies d'attaques sont de plus en plus efficaces et pour protéger son entreprise, il faut à tout prix apprendre à protéger ses informations.


Consultez le site Préventica Maroc

Sur le même sujet

Loïc LEROUGE CNRS-Université de Bordeaux

"Entre protection de la vie privée et droit de la santé au travail, quelles frontières ?"

Loïc LEROUGE - Directeur de Recherche
CNRS-Université de Bordeaux

Alexandra LE GALL AGREPI

"Les Agrépistes sont une grande famille"

Alexandra LE GALL - Déléguée Régionale Auvergne-Rhône Alpes
AGREPI

Catherine CHAMBON Ministère de l'intérieur DGPN DCPJ

"La prévention de la cybermalveillance, une priorité de l'Etat"

Catherine CHAMBON - Sous-directeur de la lutte contre la cybercriminalité
Ministère de l'intérieur DGPN DCPJ

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica


Les thématiques 2020

ZOOM SUR LE TRAVAIL DU FUTUR : Tendances et prospectives

ORGANISER, GÉRER la prévention des risques

PRODUIRE, CONSTRUIRE en toute sécurité

PROTÉGER la santé des salariés contre les pollutions de l’environnement de travail

DIALOGUER, ACCOMPAGNER, MOBILISER, FORMER

SÉCURISER les espaces de travail contre l’incendie et les actes de malveillance

AMÉNAGER le territoire pour favoriser l’environnement de travail

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires