L’inspection du travail donne ses perspectives pour 2021

management-sst - Règlementation
/

La Direction générale du travail a présenté les perspectives d’action de l’Inspection du travail pour l’année 2021. En tout, 300 000 interventions sont prévues pour l’année en cours.


L’inspection du travail a annoncé ses intentions pour l’année 2021. Au programme, elle ambitionne de réaliser 90 000 interventions en matière de santé et sécurité au travail.

Le système d’inspection du travail va s’intéresser plus particulièrement à quatre sujets :

  • La prévention du risque de la Covid-19.

L’inspection du travail souhaite s’assurer que les employeurs respectent leurs obligations en matière de préservation de la santé de leurs salariés, évaluent les risques et mettent en œuvre les principes généraux de prévention ou les textes spécifiques applicables, et veillent à faire connaître les préconisations du protocole national pour assurer la santé et la sécurité en mettant en œuvre le télétravail.

  • La prévention du risque de chute de hauteur.

Le système d’inspection du travail se traduira par une présence soutenue sur les chantiers et autres lieux de travail, tant pour rappeler les règles et conseiller que pour en contrôler la bonne application.

> A noter que 50000 interventions concerneront le risque de chute de hauteur : contrôles de chantiers, interventions dans les entreprises industrielles et commerciales.
> L’inspection du travail souhaite également sensibiliser les jeunes en formation professionnelle

  • La prévention du risque amiante.

Cette année verra la mise en œuvre d’une campagne d’information et de contrôle sur la mise en œuvre du repérage avant travaux de l’amiante, les conditions de sous-traitance des opérations de retrait d’amiante seront vérifiées.

  • Le contrôle des installations classées pour la protection de l’environnement.

Le contrôle des ICPE par l’inspection du travail porte notamment sur la mise en place des institutions représentatives du personnel et des commissions de santé, sécurité et conditions de travail, l’évaluation et la prévention du risque industriel et des risques liés à la co-activité des entreprises sur un même site.

> L’inspection du travail prévoit un contrôle de tous les établissements classés Seveso, seuil haut (initié en 2019) d’ici à fin 2021

  • Accompagner et contrôler l’index de l’égalité professionnelle.

L’Inspection du travail prévoit au moins 15000 interventions – soit 10 000 entreprises distinctes - en 2021. Il y aura notamment une intervention auprès de toutes les entreprises d’au moins 50 salariés qui n’ont pas déclaré leur Index en 2021.

> L’inspection du travail précise d’ailleurs les nouvelles obligations légales : à compter du 1er mai toutes les entreprises devront publier leur note à l’Index de façon visible sur leur site internet. Par ailleurs à partir du 1er juin, la note de chaque indicateur devra aussi être publiée.

L’Inspection du travail prévoit également de lutter contre le travail illégal, la fraude à l’activité partielle et de contrôler le cadre du détachement.