Préventica Paris, c’est déjà fini… Merci à tous de votre participation. RDV A Nantes ! |     JE M'INSCRIS

Les risques du travail au froid

DOSSIER
AMENAGEMENT DES ESPACES DE TRAVAIL || Aménagement des espaces / 05/02/2019

L’exposition au froid peut être la cause de diverses atteintes.
En premier lieu, on pense aux gelures qui peuvent être plus ou moins importantes selon la sensibilité de la personne atteinte et son niveau d’exposition au froid.
L’exposition au froid peut également entraîner des crampes ou des assoupissements.

Le risque le plus important reste cependant le risque d’hypothermie. L’hypothermie se traduit par une baisse de la température corporelle à moins de 35°C. Lors d’une hypothermie, la personne en souffrance va ressentir des frissons, une fatigue, une confusion pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance. Dans des situations extrêmes, l’hypothermie peut entraîner un coma et même provoquer la mort.

Déneigeuse

La diminution de l’irrigation sanguine des doigts peut également être une conséquence de l’exposition Cette pathologie qu’on appelle syndrome de Raynaud se caractérise par la pâleur des doigts et l’apparition de douleurs qui peuvent être d’intensité variable.

Enfin, le travail au froid peut augmenter le risque de troubles musculo-squelettiques occasionnés notamment par un manque de repos suffisant, des postures extrêmes, des mouvements répétitifs.

En termes d’accidents du travail, le froid augmente le risque avec des sols glissants, la perte de dextérité du au froid ou des risques liés à la circulation automobile.

PARTAGEZ :