RDV en 2022 à NANTES & LYON ! |     JE M'INSCRIS

Bien aménager son Véhicule Utilitaire Léger

DOSSIER
MOBILITE ET SECURITE ROUTIERE || Mobilité et sécurité routière / 14/05/2014

Le véhicule doit être aménagé en fonction du métier auquel il est destiné.
Le principe d'aménagement doit être défini simultanément au choix du véhicule et l'aménagement réalisé par un professionnel agréé par le constructeur.

véhicule aménagé

Pourquoi bien aménager son VUL ?

  • pour améliorer le rangement de son matériel
  • pour optimiser la capacité de chargement
  • pour être plus efficace dans son activité quotidienne
  • pour une meilleure sécurité de chargement
  • pour une meilleure image de marque de l'entreprise

Quelques chiffres à retenir

  • 1/3 des déplacements dans l’artisanat du bâtiment sont dus à des oublis de matériels ou matériaux.
  • 20 minutes par jour : c’est le temps moyen gagné lorsqu’un véhicule est bien aménagé
  • Lors d’une collision à 50 km/h, le poids des objets projeté est multiplié par 20 !1  tournevis = 4 kg et 1 boite à outils = 300 kg

 Quelles questions se poser pour prévoir le bon aménagement ?

L'INRS recommande de suivre une méthodologie en cinq points :

  1. Quels sont les outils transportés nécessaires à l'exercice du métier ?
    Les outils seront listés selon leur nature, leur conditionnement, leurs dimensions, leur utilisation, leur quantité. On prendra également en compte les contraintes de transport (fragilité, haut/bas)
  2. Quels sont les pièces et matériaux transportés et nécessaires à l'exercice du métier ?
    On les listera de la même façon que les outils
  3. le conducteur et l'effectif transportéQuelles sont les sources autonomes d'énergie nécessaires ?
    Et en particulier leur nature, leurs caractéristiques et leur utilisation.
  4. Dans quelles conditions circule le véhicule ?
    Quelle est la nature du réseau et des parcours empruntés, les spécificités météorologiques, les horaires de circulation…
  5. Quel est le conducteur et l'effectif transporté ?

 

Une fois les réponses apportées à l'ensemble de ces questions, trois points clés sont à vérifier pour valider l'ensemble véhicule / aménagement :

  • Vérifier la capacité de chargement : poids total, répartition des charges, arrimage, chargements occasionnels
  • Vérifier l'ergonomie de l'aménagement : montée et descente du véhicule, conception et organisation des postes de travail, éclairage, accessibilité des outils et des pièces, facilité d'entretien…
  • Vérifier la conformité à la réglementation afférente (travail, transport, réception de véhicules atelier, code de la route, protection de l'environnement…)

 

Cloison et arrimage des charges

L'aménagement doit comporter au minimum un dispositif de retenue des charges.
En effet en cas de choc à 50 km/h le chargement est projeté vers l'avant avec une force comprise entre 20 et 40 fois son poids et peut tuer les occupants du véhicule, même avec une cloison de séparation.
Pour la meilleure efficacité possible, le dispositif de retenue des charges doit combiner une cloison de séparation et un système d'arrimage adapté aux masses et volumes transportés.
Choisir une cloison de séparation pleine plutôt que grillagée permettra d'optimiser la retenue de la charge. Elle évite en outre la propagation des bruits et des odeurs entre la cabine et l'arrière et préserve le confort thermique de la cabine.

PARTAGEZ :