RDV en 2022 à NANTES & LYON ! |     JE M'INSCRIS

Comment bien dimensionner son dispositif de captation et de ventilation ?

DOSSIER
SANTE ET ENVIRONNEMENTS POLLUANTS || Hygiène / propreté / décontamination / 12/04/2014

Prévoir une ventilation adaptée

ventilation adaptée

Les dispositifs de ventilation doivent être dimensionnés en fonction de la nature, de la quantité et de la façon dont les polluants sont émis (article R. 4222-11 du Code du travail). La quantité de chaleur à évacuer doit également être prise en compte.

Quel que soit le contexte, le débit minimal d’air neuf à « injecter » dans la pièce ne doit pas être inférieur aux valeurs fixées pour les locaux à pollution non spécifique.

Capter les polluants de l'air intérieur

Dans un local à pollution spécifique, la protection collective impose de capter les polluants à la source.
Les préconisations suivantes seront adoptées dans le cadre de la démarche de prévention

  • Capter le polluant à la source
  • Compléter le dispositif de captage par un dispositif de ventilation
  • Garantir des concentrations en polluants inférieures aux valeurs limites d'exposition
  • Apporter un volume suffisant d'air recyclé et neuf
  • Abaisser au maximum la gêne occasionnée par les installations de ventilation (bruit, courants d'air, humidité, chaleur, froid…)
  • Traiter l'air pollué avant rejet à l'extérieur

Si la protection collective n'est pas suffisante, des équipements de protection individuelle seront prévus.

Attention, le captage, le transport et le stockage de polluants combustibles tels que poussières, vapeurs ou gaz entraînent un risque accru d'incendie et devront être intégrés dans la démarche de sécurité incendie.

PARTAGEZ :