Quelles solutions pour prévenir les violences en milieu de santé ? -

Quelles solutions pour prévenir les violences en milieu de santé ?

surete-malveillance - Santé / Qualité de vie au travail
/

L’ONVS a élaboré en avril 2017 un guide méthodologique « La prévention des atteintes aux personnes et aux biens en milieu de santé » qui recense des dispositifs mis en place sur le territoire, ayant porté leurs fruits.

La première des recommandations figurant dans ce guide concerne la réalisation d’un diagnostic préalable. En effet, il faut pouvoir évaluer les facteurs qui génèrent des violences pour mettre en place des solutions appropriées. Pour être efficace, ce travail devra se faire en concertation avec les personnels concernés.

L’objectif d’une politique de prévention des atteintes aux personnes et aux biens est de diminuer la fréquence et la gravité des faits.
Ce guide doit permettre aux professionnels de santé de développer cette politique selon trois niveaux de prévention et six actions :

Trois niveaux de prévention : primaire, secondaire, tertiaire

  • LA PRÉVENTION PRIMAIRE – prévenir le fait avant qu’il ne se manifeste (en agissant sur l’environnement et l’organisation) ;
  • LA PRÉVENTION SECONDAIRE – se concentrer sur les réactions immédiates à la survenue d’un fait et la formation à la gestion des situations à risques ;
  • LA PRÉVENTION TERTIAIRE – après un événement, se concentrer sur la prise en charge, l’accompagnement et la réparation (soins, corrections, etc.) dans la durée.


Six actions concrètes

  • ANALYSER : analyser systématiquement et de manière exhaustive les atteintes aux personnes, aux biens afin d’objectiver et de reconnaître les situations à risques, sortir du « ressenti » et dégager la pluri-causalité de ces agressions.
  • ACCOMPAGNER : développer la prise en charge et l’accompagnement des victimes d’agressions, tant sur le plan médico-social, psychologique, professionnel que juridique.
  • CONCEVOIR : faire évoluer l’organisation du travail et la gestion de la relation avec les usagers.
  • ORGANISER : améliorer l'ergonomie, la propreté, le confort et la fluidité des lieux d'accueil du public, mais aussi la sécurité des lieux, des postes de travail et des accès aux locaux de l'établissement. Adapter le travail à l’homme, tenir compte de l’évolution de la technique, remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins.
  • FORMER : former régulièrement ses salariés et se former pour maîtriser les procédures de gestion des risques auxquels les professionnels de santé sont confrontés, mais aussi gérer les situations conflictuelles et désamorcer la violence des usagers.
  • COMMUNIQUER : mettre en place plusieurs niveaux de communication adaptés aux objectifs visés, en différenciant le court terme du long terme