Audrey Thum - FM Logistic : FM Logistic : un nouveau département pour le bien-être, la santé et la sécurité au travail
RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

FM Logistic : un nouveau département pour le bien-être, la santé et la sécurité au travail

MANAGEMENT RH / QVT ||
/
08/06/2022
Audrey Thum  - FM Logistic
Audrey Thum
Directrice du département Bien-Être, Santé et Sécurité au Travail
FM Logistic

Récemment dévoilé, le nouveau département Bien-Être, Santé et Sécurité au Travail de l’entreprise FM Logistic souhaite se consacrer entièrement aux enjeux de qualité de vie au travail, de protection du capital santé et de prévention des risques. Sa directrice, Audrey Thum, présente ses missions et ses objectifs.

Pourquoi avoir créé ce département ? Quelle est sa complémentarité par rapport à la direction RH ?
Ce nouveau département est rattaché à la direction RH. Pour le moment, nous sommes trois, avec deux chefs de projet, dont un est ergonome du travail. Afin de comprendre ce qui a poussé à la création du département Bien-Être, Santé et Sécurité au Travail, il faut rappeler le contexte général. Cela fait entre quinze et dix ans que nous commençons à parler de santé et sécurité au travail. Depuis cinq ans -avec une véritable accélération durant la crise sanitaire - s’est ajoutée la dimension de « bien-être au travail », qui englobe tout un tas de nouveaux vocabulaires. Les thématiques se sont élargies, et le constat était que si nous souhaitions respecter cet engagement et ce pilier, que nous avons mis au cœur de notre stratégie, qui est de prendre soin de nos collaborateurs, il fallait l’expertise et les ressources nécessaires. D’où le choix de développer ce département et de le dissocier des sujets QHSE habituels, tels qu’ils étaient portés jusqu’à présent.

Quels sont les objectifs du département ?
En septembre dernier, nous avons réalisé un petit tour d’horizon de nos sites et de nos actions. La première conclusion était que FM Logistic possédait déjà un socle de très nombreuses initiatives. Mais pour aller plus loin, il fallait « créer du liant » et raconter une histoire afin de se donner de la perspective et des objectifs en termes d’actions. Durant le premier trimestre, nous allons établir une feuille de route autour d’un programme bien être, santé et sécurité au travail (BESST), comportant cinq balises d'actions, qui sont les chantiers et les axes de travail de notre département :

  • Former
  • Animer
  • Innover
  • Responsabiliser et reconnaître
  • Équiper

Cela permet de donner un cadre auprès de nos collaborateurs et de nos partenaires extérieurs, des initiatives et actions que l'on souhaite engager, notamment sur les trois prochaines années. S'agissant des indicateurs chiffrés, comme toutes les entreprises nous nous appuyons sur les indicateurs d'accidentologie, donc nous avons fait l'état de notre situation en matière de taux de fréquence et de taux de gravité, avec un objectif de réduction annuelle de 10 %.

Pouvez-vous tirer un premier bilan de ses actions ?
Le premier bilan est très positif. Nous observons un fort taux de participation sur les premières actions menées, et un sentiment de cohérence et de lien entre les éléments de notre communication auprès de nos équipes de direction nous a été transmis. Cela permet d’ancrer la construction de notre stratégie d’entreprise autour du soin apporté à nos collaborateurs. Nous avons atteint le premier objectif que nous nous étions fixé, à savoir rendre visible notre marque et donner du sens à nos actions. Parmi les actions menées ces dernières années par FM Logistic, la conception de l’ergoskel (un exosquelette breveté par l’entreprise en partenariat avec l’Université Technologique de Compiègne) a été mise à l’honneur. Pour celui-ci, comme pour toutes les démarches que nous sommes amenés à animer, la participation de nos collaborateurs a été indispensable. De nombreux tests ont été réalisés avec eux, et ce sont leurs retours qui ont permis au dispositif d’évoluer jusqu’à sa forme finale. Aujourd’hui, 100% de nos collaborateurs indiquent ressentir un effet positif sur leurs corps en testant l’ergoskel. Mais il fait partie d'un portefeuille plus large de solutions en matière d'innovation et d'équipement, au sein de la feuille de route que nous déployons.

Quelle sera la suite pour le département ?
Depuis avril, nous animons chaque mois un calendrier des événements. C'est-à-dire que chaque mois, un thème est retenu et nous pouvons proposer à l'ensemble de nos collaborateurs des communications, des e-learnings pour développer ses connaissances, des webinaires pour être sensibilisés à des sujets et puis également des ateliers en présentiel.

Notre ambition, c'est de continuer à travailler sur l'amélioration des conditions de travail, la prévention des risques professionnels, et de tenir cette feuille de route avec les différentes actions que l'on a pu identifier autour des cinq balises d'action. Le prochain temps fort de l'équipe concerne la Semaine de la qualité de vie au travail qui aura lieu en juin.

En savoir plus