Vanessa Thibault - groupe Avenir Atlantique : Dans les Deux-Sèvres, les entreprises s’engagent pour la sécurité routière
RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

Dans les Deux-Sèvres, les entreprises s’engagent pour la sécurité routière

MOBILITE ET SECURITE ROUTIERE ||
/
13/07/2022
Vanessa Thibault  - groupe Avenir Atlantique
Vanessa Thibault
Responsable QSE
groupe Avenir Atlantique

Lors de la semaine de la sécurité routière au travail, en mai dernier, cinq entreprises des Deux-Sèvres ont ratifié une charte des 7 engagements de la sécurité routière. Parmi elles, la société Alliance Atlantique (groupe Avenir Atlantique), spécialisée dans le transport scolaire, était notamment présente. Sa responsable QSE, Vanessa Thibault, détaille les objectifs de cette action.

Votre entreprise vient de signer la charte des 7 engagements de la sécurité routière. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce qui vous a motivé dans cette démarche ?
La charte repose sur des principes de base de la sécurité routière, dont le port de la ceinture, la sobriété sur la route, respecter les limitations de vitesse, etc. Ce sont des engagements que nous renouvelons officiellement à l’occasion de la semaine de la sécurité routière au travail, mais sur lesquels nous avons déjà été amenés à communiquer et que nous poursuivons évidemment au quotidien dans notre structure.


Quelles sont les problématiques majeures liées au risque routier dans votre structure ? Quelles actions concrètes ont été mises en place ?
La sécurité routière repose sur un ensemble de facteurs. Pour notre part, en ruralité, nous constatons notamment que la taille des routes est parfois inadaptée à la taille standardisée de nos véhicules, ce qui demande à nos conducteurs de redoubler de vigilance. Ces derniers mois, nous avons également pu constater l’impact des événements climatiques ; la plupart de nos véhicules ne sont pas climatisés, par exemple. Nous devons donc rappeler les bons gestes de sécurité pour ne pas trop subir les effets de la canicule, ou encore fournir des bouteilles d’eau à nos conducteurs. De manière générale, nous avons la chance de ne pas avoir connu d’accidents majeurs pour le moment, mais nous constatons tout de même parfois quelques accrochages. Notre objectif est de réduire les risques au maximum.


Quelle suite comptez-vous donner à ces initiatives ?
La réduction du risque routier repose sur des efforts quotidiens et une vigilance permanente. Depuis le début de l’année, l’ensemble de notre flotte de véhicules est équipé de boitiers télématiques qui nous permettent de collecter des informations concernant la conduite des salariés (excès de vitesse, freinage brusque, etc.), d’avoir un suivi des véhicules en temps réel et d’avoir des informations techniques sur les véhicules pour une meilleure gestion de la flotte. Cet outil, qui nous sert également sur le volet environnemental pour mesurer notre consommation de carburant, va nous aider à mettre le doigts sur les conduites inadaptées, et nous permettre de réaliser des formations à destination des conducteurs. L’idée est notamment de mettre en place des challenges internes afin de sensibiliser tout le monde.