Servane PETIT - Roole : Au sein de Roole, une radio interne pour retrouver du lien
RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

Au sein de Roole, une radio interne pour retrouver du lien

MANAGEMENT RH / QVT ||
/
27/07/2022
Servane PETIT - Roole
Servane PETIT
Directrice des Relations Humaines et Clients
Roole

En mai 2020, le club automobile Roole a monté sa radio interne, ainsi que ses podcasts pour renouer avec ses collaborateurs en temps de crise sanitaire. À l’origine éphémère, la radio fait désormais partie intégrante de l’entreprise. Le point avec Servane Petit, Directrice des Relations Humaines et Clients.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer cette radio interne ?

Pour comprendre la création de la radio, il faut poser le contexte de l’entreprise. Roole, c’est un club automobile ouvert à tous, qui propose des offres de protection contre le vol, des garanties complémentaires à l’assurance auto principale, mais aussi un média autour de la voiture et de la mobilité, des applications gratuites, ainsi que des initiatives solidaires pour aider des publics fragiles à passer leur permis et à acheter ou louer une voiture. Nous avons une culture d’entreprise assez familiale ; tout le monde se connaît, nous échangeons beaucoup, nous nous voyons régulièrement… Avec le covid, nous avons continué à nous voir, mais à distance. Le lien était plus difficile à maintenir. Quand l’activité a repris progressivement, plusieurs salariés sont restés en télétravail. Nous avions besoin de garder le lien avec ceux-ci et s’est donc posé la question de la communication à adopter, car on ne se voyait plus en présentiel, et nous n’avions plus de liens informels. Nous nous sommes intéressés à la radio, parce qu’elle a un côté un peu ludique et authentique. On ne raconte pas les mêmes choses à l’écrit et à l’oral, et la radio permet de conserver une certaine spontanéité.

Elle permettait aussi de s’inviter dans le quotidien des collaborateurs, et les podcasts peuvent s’écouter à tout moment. C’est véritablement un outil qui nous a permis d’accompagner progressivement dans la reprise d’activité, de remettre du lien dans l’organisation et d’informer tout en renforçant le sentiment d’appartenance, mais aussi de fierté en parlant de ses propres projets au micro. Lors des confinements, la direction a fait des "lives" toutes les semaines pour les collaborateurs. Nous avons ainsi cherché à créer une communication plus transverse, qui ne soit pas descendante, en invitant les salariés à se l’approprier.

Quel bilan en tirez-vous aujourd’hui ?

Au départ, la radio devait être éphémère. Finalement, lorsqu’on a vu son succès, nous nous sommes dit qu’il fallait la faire perdurer. En déménageant notre siège, nous avons même décidé de consacrer une pièce à cette radio, avec un vrai studio. Aujourd’hui, elle trouve vraiment sa place au cœur d’un écosystème de communication interne, aux côtés d’autres éléments et s’intègre complètement dans l’idée de pouvoir offrir aux collaborateurs une expérience complète. Elle s’adresse à eux, mais c’est également eux qui la nourrissent en partageant leurs expériences et leurs projets. Cela crée de nouveaux liens, et de l’engouement. Aujourd’hui, nous avons près de 140 podcasts et plus de la moitié des collaborateurs est passée derrière le micro. Cela participe à la vie quotidienne de l’entreprise et nous la faisons vivre et évoluer en impliquant de plus en plus les collaborateurs.

Pensez-vous que cette expérience positive pourrait se reproduire dans d’autres entreprises ?

Il est important de savoir que, chez Roole, nous travaillons vraiment dans la co-construction avec les collaborateurs. Ce sont eux qui proposent des projets et s’investissent beaucoup dans ceux-ci, pour l’amélioration du quotidien des équipes. Avant la création de la radio, il y avait déjà une culture de partage et d’autonomie qui permettait de s’exprimer librement. Dans une entreprise avec une culture différente, cela pourrait être plus compliqué.

En savoir plus - Site de Roole