La plateforme de référence pour un environnement de travail sain et sécurisé

Prévenir les troubles musculosquelettiques : l'exemple d'une démarche réussie à la coutellerie FORGE DE LAGUIOLE



Première cause de maladies professionnelles en France, la lutte contre les T.M.S. est aujourd’hui l’une des priorités des pouvoirs publics. Ce sujet a fait l’objet de nombreuses campagnes d’information et de mobilisation des acteurs de la santé au travail, sans toutefois réussir à enrayer le phénomène. L’exemple de la coutellerie FORGE DE LAGUIOLE est éclairant car il illustre l’importance du sens donné au métier ainsi que de la démarche d’accompagnement au changement. A rebours de beaucoup d’habitudes et d’idées reçues, les hommes et les femmes qui travaillent dans cette Manufacture tracent une voie porteuse de progrès pour toute entreprise soucieuse de la santé de ses salariés.


Placer l’amour du métier au centre de l’entreprise

Journée blancheC’est en 1987, grâce à la persévérance d’acteurs économiques et d’élus passionnés, que la Manufacture Forge de Laguiole a vu le jour afin de relancer la production traditionnelle du couteau à Laguiole, sur le plateau de l’Aubrac. L’entreprise s’inscrit dans un long héritage qu’elle souhaite préserver. Elle maîtrise tous les métiers de la coutellerie, qu’il s’agisse de la fabrication du manche (en bois ou en corne) et de la lame ou du montage-polissage du couteau. Toutes les étapes sont réalisées sur place et à la main, chaque couteau étant une pièce unique.

La Manufacture emploie aujourd’hui une centaine de personnes et valorise les différents métiers : forgerons, scieurs de manches, monteurs ou polisseurs de couteaux. Ces métiers sont au cœur même de la culture d’entreprise de Forge de Laguiole : le sens du travail bien fait, le respect des règles de l’art et l’amour du métier sont les clés de voute du succès. Comme le souligne Jérôme Gras, le responsable de production et animateur sécurité : «  Nous sommes à l’opposé de la simplification des tâches et de la décomposition du travail. Nous travaillons au contraire de façon artisanale et nous souhaitons que chaque salarié soit fier de son travail et par conséquent de son savoir-faire, qu’il puisse le faire évoluer au fil des années et le transmettre ».

 

Engager tous les acteurs dans un processus de co-construction

Sandrine BlancLes métiers de la coutellerie, et en particulier le polissage des manches, étant générateurs de risques importants de T.M.S., un projet d’entreprise a été lancé début 2013 afin de revoir les postures de travail et d’éviter les gestes répétitifs. C’est alors que l’ingénieur de prévention de la CARSAT1 Midi-Pyrénées est intervenu. « La CARSAT nous a accompagnés techniquement et nous a incités à prendre davantage de recul concernant l’analyse du poste de travail, en faisant appel à un ergonome », précise Jérôme Gras.

Cette collaboration s’est appuyée sur une démarche participative, en mode projet impliquant tous les acteurs. Après accord sur les objectifs et sur la méthodologie, une phase d’analyse des situations de travail des monteurs de couteaux a été réalisée, avec une observation filmée et des entretiens. Chaque salarié a été entendu et consulté.

L’ergonome a ensuite proposé une définition précise des besoins pour prévenir les risques professionnels, qu’il s’agisse d’accidents ou de maladies. Un cahier des charges de transformation des situations à problème a été rédigé. Puis les modifications envisagées sur les machines existantes ont fait l’objet de prototypage des postes, qui ont été testés par les salariés. Leurs remarques et suggestions ont été traitées au fur et à mesure de l’avancée du projet. Une durée d’un an a été nécessaire pour aboutir à une validation des options d’amélioration partagée par tous : 

  • nouveaux sièges réglables (hauteur et inclinaison du dossier)
  • inclinaison de la machine modifiée pour une bonne adéquation siège/machine
  • ajout de repose-bras.

 

Chacun a pu s’approprier à sa manière les nouveautés, et améliorer  sa posture et ses pratiques tout en conservant la maîtrise de ses gestes, ce qui est aujourd’hui reconnu comme un facteur très important pour une efficacité à long terme.

kinésithérapeutesDepuis septembre 2014, les postes de travail sont modifiés un par un, afin de ne pas perturber la production. Aujourd’hui 15 postes sont équipés sur 22, et la mise en service se poursuit.

Selon Jérôme Gras, «l’intervention de l’ergonome a été décisive car nous avons pris le temps ensemble de concevoir les évolutions, en mobilisant tout le monde. Nous n’avions pas de cas de T.M.S., il fallait donc faire comprendre l’importance de la prévention. Pour nous, la CARSAT a représenté une aide, et non un contrôle a posteriori. De plus, nous avons pu financer plus de 10% du budget global dans le cadre d’un contrat de prévention ».

 

Sandrine Blanc
Hugues Chambon, l’ergonome qui est intervenu ajoute : «  L’obstacle principal était de faire évoluer les représentations premières sur l’ergonomie, sur les T.M.S. et sur les liens entre santé et performance. En revanche, nous avons pu nous appuyer sur un management qui met en avant le sens du métier avant celui des résultats. Même si les solutions elles-mêmes ne sont pas duplicables, la démarche et la méthodologie pour co-construire une prévention durable des TMS est transposable au sein de toute entreprise ». 

 

Alors que les spécialistes s’accordent pour ne pas limiter la prévention des TMS à des actions portant sur les seuls facteurs biomécaniques (répétitivité des gestes, postures contraignantes ou port de lourdes charges par exemple), la démarche engagée par la manufacture Forge de Laguiole démontre l’importance du facteur humain. Le sens donné au travail et l’implication dans un projet commun d’entreprise sont des facteurs clés pour une véritable amélioration de la santé au travail.

 

kinésithérapeutesA propos de FORGE DE LAGUIOLE :

Située à Laguiole dans l’Aveyron, la manufacture FORGE DE LAGUIOLE est créée en 1987 : c’est la renaissance de la fabrication du couteau laguiole. Toutes les étapes de fabrication du couteau sont à nouveau réalisées sur son lieu d’origine, en Aubrac. Le design de cette manufacture de coutellerie unique a été confié à Philippe Starck et traduit parfaitement la philosophie de l’entreprise : allier tradition et création.

Logo La Forge de LaguioleLa marque déposée   garantit son origine: ce logo est exclusif et atteste que les articles de coutellerie ont bien été fabriqués par Forge de Laguiole.

http://www.forge-de-laguiole.com/fr

A propos d’ATOUT-SYNERGIA :

Hugues Chambon, dirigeant d’ATOUT-SYNERGIA Ergonomie & Formation, ancien ergonome référent TMS et formateur au sein d’une CARSAT, a exercé pendant 5 ans comme expert agréé par le ministère du travail auprès des CHSCT. Il développe depuis 15 ans l’activité d’ATOUT-SYNERGIA dans une perspective d’amélioration des conditions de travail et de la performance globale de l’entreprise.

http://www.atout-synergia.fr

1.La CARSAT ou Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au travail est un organisme de Sécurité Sociale chargé de gérer la retraite par répartition, de prévenir et tarifer les risques professionnels, et d’accompagner les salariés en difficulté suite à un problème de santé.

Sur le m�me sujet

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires