Agir pour prévenir les TMS - Santé au travail

Agir pour prévenir les TMS

sante-qvt - Santé / Qualité de vie au travail
/

Agir pour prévenir

solution Les TMS ne sont pas une fatalité. En effet, une analyse de l’activité permet d’identifier les situations de travail et de proposer des améliorations susceptibles de réduire les sollicitations responsables de leur apparition.
Les organismes référents ont ouvert la voie. En voici quelques exemples


TMS Pros : une initiative de la CNAMTS

TMS Pros est un site internet proposant de multiples ressources pour engager une démarche de prévention des TMS.
TMS Pro a été mis en place pour aider les entreprises à entreprendre une démarche de prévention efficace en s’appuyant sur quatre étapes essentielles :

  • En quoi suis-je concerné ?
  • Par quoi commencer ?
  • Comment agir ?
  • Quels résultats pour mon entreprise ?

A chaque étape, TMS Pro met à disposition des outils pour définir des actions de prévention adaptées à la situation de l'entreprise.

En fonction des différentes causes de TMS identifiées, ces actions peuvent porter sur :

  • la conception des outils ou des produits,
  • le matériel,
  • l’aménagement des postes,
  • l’organisation du travail.

La formalisation d’un plan d’actions et leur évaluation vont permettre de mener à bien le projet et d’atteindre les objectifs fixés.


L’OPPBTP soutient les entreprises du secteur

Un site Internet dédié depuis 2009
L’OPPBTP, organisme de prévention de la branche, et les Services de santé au travail du BTP (SIST) ont engagé une action commune dès 2009 pour prolonger de la campagne de prévention des TMS des pouvoirs publics. Fort d’une participation active dans la mise en place de la campagne (depuis 2007), ils ont ensuite élaboré un dispositif complet d’outils de sensibilisation dédié au BTP :

conseille en matière de préventionDes solutions existent
Il n’y a pas de réponse universelle au problème des TMS. Chaque démarche de prévention, pour être efficace, doit être spécifique et adaptée au métier. Mais, un état des lieux précis des contraintes et de l’organisation du poste de travail permet la mise en place de solutions simples et peu coûteuses. Le plus dur est sans doute de changer les habitudes !

A cette fin, l’OPPBTP, qui couvre tout le territoire avec ses agences, conseille et accompagne les entreprises sur le terrain pour identifier leurs besoins en matière de prévention et définir ensemble les solutions et outils pour la mise en œuvre.

Exemples de modifications des comportements au travail :
formationPostures et gestes inadaptés > un changement des habitudes et l’adaptation du poste de travail permettent de limiter les risques,
Vibrations et chocs répétitifs (main et poignet) > des matériels antivibrations existent,
Travail à genou > il est possible d’inciter les salariés à porter des genouillères et d’adapter le poste de travail, …

> Bonne pratique

Christian Naudon - Menuiseries Naudon-Mathé
46 salariés
La souterraine (23)

La prise de conscience est très importante.
« Nous avons mis en place des servantes sur roulettes pour tous les postes de travail. Ainsi, les matériaux sont à hauteur et il n’est plus nécessaire de se baisser. Nous sommes en train d’acheter des tables élévatrices. Pour manipuler les vitres, nous envisageons un chariot à potence équipé de ventouses. Tout cela se fait petit à petit : à chaque investissement, on pense position de l’utilisateur. Mais le plus important, c’est que chacun ait pris conscience des manipulations. Certains ne se rendaient pas compte qu’ils se baissaient cinquante fois par jour avec une charge. »

Source : OPPBTP – Brochure TMS