Des entreprises qui continuent à recruter -

Des entreprises qui continuent à recruter

surete-malveillance - Sûreté - Malveillance
/

¼ des effectifs travaille au sein d’une entreprise de taille intermédiaire (100 à 499 salariés)
Le secteur a connu en 2016 148 300 départs, largement compensés par 155 800 embauches.
La création nette d’emplois se monte à 7 500 emplois

Maître chienEn termes de tranches d'âges, les - de 26 ans ont représenté 21% des embauches (idem en 2012), et les + de 50 ans, 10% (9% en 2012)

Des femmes de moins en moins représentées

L'âge moyen des salariés est stable, s'établissant à 39,5 ans en 2016
L'ancienneté moyenne en 2016 reste stable à 5,5 ans.
Du côté de la parité, la féminisation du secteur continue malheureusement à diminuer, puisque les femmes représentaient en 2016 13% des effectifs, contre 14% en 2015 et 15% en 2014


Les emplois restent précaires

Plus de 7 contrats sur 10 signés en 2016 correspondent à un CDD :
-    24,5% des embauches en CDI
-    71% des embauches en CDD
-    4,5% en reprise du personnel (en hausse notable)

Mais le niveau de qualification augmente

Les emplois se répartissent de la façon suivante :
-    85,5% d’agents d’exploitation (87% en 2015)
-    11,5% de cadres et agents de maîtrise (10,5% en 2015)
-    84% des effectifs occupe un poste a temps plein (81% en 2015)

Chiffres extraits du document publié par le SNES en octobre 2017 "Synthèse du Rapport de Branche de la Sécurité Privée 2017- Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité - Institut I+C - Septembre 2017
Pour le consulter dans son intégralité