RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

Bien utiliser son Véhicule Utilitaire Léger

DOSSIER
MOBILITE ET SECURITE ROUTIERE || Mobilité et sécurité routière / 14/05/2014

Une fois le véhicule utilitaire choisi et acheté, la sensibilisation et la formation des utilisateurs sont indispensables pour que cet équipement soit utilisé en toute sécurité.

Organiser les déplacements

L'optimisation des déplacements est la première mesure de prévention contre le risque d'accident de la route.
Les déplacements doivent se préparer à l'avance : prise des rendez-vous, planification des tournées, choix des itinéraires, appréciation des distances, gestion des urgences et des retards, …
Pratiquement un tiers des déplacements dans l’artisanat du bâtiment sont dus à des oublis de matériel ou de matériaux.

Gérer le parc de véhicules

L'entretien des véhicules est un facteur essentiel de sécurité.
Pour assurer la maintenance d'une flotte de véhicules, l'INRS recommande de :

  • Gérer le parc de véhiculesdésigner un responsable du parc
  • planifier les entretiens
  • suivre quotidiennement l'état du parc
  • mettre en place un carnet d'entretien pour chaque véhicule ) la disposition de l'utilisateur.

Un modèle de carnet de suivi de l'entretien des VUL est disponible sur le site de l'INRS.
L'utilisation d'un carnet de suivi permet d'améliorer l'état général et la disponibilité du parc. Elle réduit également le risque de panne et contribue à une bonne image de marque de l'entreprise.
C'est un engagement mutuel de la part du chef d'entreprise et des salariés.

La mise à disposition d’un carnet de suivi pour chaque véhicule permet de fournir une information actualisée sur son état, notamment quand il change souvent d’utilisateurs. Il garantit également la transparence en matière de responsabilité de chacun, le Code de la route considérant le conducteur comme premier responsable de l’état du véhicule dans lequel il a pris place.

Préparer le chargement et les arrimages

Préparer son chargement à l'avance et sans précipitation permet d'optimiser les déplacements. En effet, pratiquement un tiers des déplacements dans l’artisanat du bâtiment sont dus à des oublis de matériel ou de matériaux.

Quelques règles simples permettent d'assurer la stabilité du chargement :

  • Tout ce qui se porte à plus de 2 mains doit s’attacher
    • Attacher avec des sangles fixées sur les parois latérales du Vul, ou plus simplement avec un filet fixé au plancher du véhicule
  • Tout ce qui se porte à une ou 2 mains doit se ranger
    • Ranger dans des casiers, des tiroirs ou des coffres
  • Tout ce qui est léger et non dangereux peut se poser à l’arrière du véhicule
    • Poser en vrac dans le véhicule les petits objets qui, même s’ils étaient propulsés, ne présentent pas de danger (bleu de travail, bottes, gants…)

Gérer les besoins et les pratiques de communications

Il est avéré que l'utilisation du téléphone au volant accroît considérablement le risque d'accident, même avec un kit mains libres.
L'employeur doit fixer les règles d'utilisation du téléphone lors des déplacements :

  • sensibilisation au risque d'accident
  • interdiction absolue de l'utilisation du téléphone au volant
  • fixation des plages d'appel sur les temps de pause de conduite ou à l'arrivée

Former les salariés à l'utilisation du véhicule utilitaire léger

Il importe d'informer les conducteurs des VUL sur leurs responsabilités et en particulier :

  • de l’obligation de respecter le Code de la Route sur les voies publiques et privées
  • de la nécessité d’entretenir le véhicule
  • des vérifications à faire avant de prendre la route
  • des techniques de chargement du véhicule et d’arrimage des charges
  • des procédures à suivre pour le contrôle visuel des défauts apparents et l’actualisation du carnet de suivi du véhicule
  • des dispositions à prendre en cas d’accident

Ils doivent être également alertés sur les facteurs de risques liés à la conduite et sur les mesures de prévention :

  • alcool et conduitene pas consommer d’alcool, de stupéfiants ou de médicaments incompatibles avec la conduite avant de prendre la route
  • ne pas court-circuiter les équipements de sécurité passive
  • faire au moins une pause toutes les deux heures, s’arrêter dès que l’on éprouve le besoin de dormir, proscrire les longs trajets après une journée de travail, pour éviter les risques liés à la fatigue et au manque de sommeil
  • faire contrôler régulièrement son acuité visuelle et adopter une correction adaptée le cas échéant

La CNAMTS a développé une offre de formation pour développer les compétences des salariés devant conduire un véhicule utilitaire léger.
Le programme de cette formation de 2 jours porte sur les éléments suivants

  • les caractéristiques des risques routiers professionnels dans les milieux du travail, ainsi que les solutions et les pratiques préventives,
  • les conditions d’organisation des déplacements professionnels et savoir préparer les itinéraires,
  • les caractéristiques techniques des VUL, leurs aménagements et leurs équipements, et savoir en assurer les vérifications de sécurité,
  • les caractéristiques des charges véhiculées et les conditions de sécurité de leur transport,
  • les risques liés à la conduite et aux manœuvres

La liste des organismes capables d'assurer cette formation est disponible auprès des CARSAT.

PARTAGEZ :