Preventica Congrès/Salons
L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Zoom sur SPIE-BATIGNOLLES : un projet exemplaire en Bretagne mené avec l’OPPBTP et les services de Santé au Travail

Zoom sur SPIE-BATIGNOLLES : un projet exemplaire en Bretagne mené avec l’OPPBTP et les services de Santé au Travail

Le secteur du bâtiment et des travaux publics concentre près de 9 % des salariés du régime général et représente à lui seul environ 18 % des accidents avec arrêt de travail La prévention des risques professionnels dans ce secteur constitue donc un enjeu majeur au niveau national.

Spie batignolles ouest et sud-ouest est une filiale du grand groupe de construction, acteur majeur dans les métiers du BTP. Son originalité réside dans sa structure capitalistique : l’actionnariat de Spie batignolles est en effet aujourd’hui composé à plus de 70% par ses cadres dirigeants, suite à une cession opérée en 2003. Cette particularité irrigue la culture d’entreprise et notamment la culture sécurité et santé au travail : le groupe a ainsi été le premier du secteur à mettre en avant la stratégie « zéro Accident » comprenant par exemple un parcours de formation systématique pour tout nouveau salarié dès son embauche.

Nous avons rencontré Pascal Duhoux, le directeur QSSE de Spie batignolles ouest et sud-ouest pour échanger sur un projet mené en collaboration en région avec l’OPPBTP et les services de santé au travail : la mise en place de livrets de sensibilisation aux différents métiers dans les travaux de proximité (agences Présance©).

 

Un travail d’élaboration mobilisant les acteurs locaux

Le réseau d’agences Présance© propose différents services à ses clients. Initialement axée sur la maintenance et le gros œuvre, l’activité s’est développée vers davantage de travaux en tous corps d’état comme la menuiserie, l’étanchéité… Il s’agit de métiers de services nécessitant une grande réactivité face aux demandes des clients. En région Bretagne, le développement particulièrement rapide a engendré des enjeux de maîtrise de croissance, d’où l’idée de réaliser des livrets de présentation des différents métiers afin de sensibiliser les personnels aux questions de santé et de sécurité sur les chantiers.
Trois groupes de travail ont été constitués en local : Lorient, Quimper et Brest, chaque groupe étant constitué de :

  • L’équipe travaux locale au complet : le chargé d’affaire, le chargé d’opération et l’équipe travaux composée de 3 à 4 compagnons,
  • Un intervenant en prévention des services Santé au travail de chaque ville,
  • Un représentant de l’OPPBTP local.
  • Le délégué QSSE régional de la filiale Spie batignolles Ouest.

 

Cette méthodologie collaborative a pour objectif de créer sur le long terme une véritable osmose au sein des équipes.
La première étape concerne le travail d’analyse des postes sur les chantiers, au cours duquel les bonnes pratiques sont détectées et mises en valeurs, tandis que les points d’amélioration sont repérés. Les groupes de travail s’organisent en toute autonomie et de façon très concrète. La principale difficulté rencontrée concerne le planning car il est parfois difficile de trouver des disponibilités à la fois en interne et chez les services partenaires. Mais le fait que le projet s’étale sur la durée permet aussi de bien mettre les choses  à plat et de travailler en profondeur.

L’apport de l’OPPBTP est déterminant, car il permet de débarrasser chacun des idées préconçues et de bénéficier des bonnes pratiques du secteur. Comme l’explique Agnès Nicolay, chef d'agence de Bretagne : « La sécurité est un enjeu partagé : c'est l'affaire de tous et de chacun. Notre participation au projet de l'entreprise a contribué à renforcer un état d'esprit participatif au sein des équipes pour construire ensemble des supports de sensibilisation et d'accueil. Les conseillers en prévention OPPBTP ont partagé leur expertise dans la façon de mener une visite de chantier puis de la restituer, notamment en encourageant les pratiques vertueuses et innovantes. Celles-ci permettront d'illustrer les livrets, d'être ainsi au plus près de la réalité chantiers et d'être communiquées en retour d'expérience bien au-delà des équipes concernées par la démarche engagée. Pour les situations à améliorer, l'entreprise a su se montrer réactive.  Par exemple, afin de limiter les manutentions manuelles il a été décidé d'investir, à Quimper, pour l'acquisition d'un camion équipé d'un bras de levage permettant d'approvisionner les matériels et les matériaux directement sur les chantiers. Par ailleurs sur la problématique des travaux en hauteur, une réflexion avec les opérateurs est actuellement en cours sur les modes opératoires, les matériels et les actions de sensibilisation à mener. »

 

Une présentation synthétique et visuelle

livrets de sensibilisation Travaux de MenuiserieLe projet d’élaboration des livrets a démarré début 2015, avec un échéancier sur 2016. Chaque livret-métier comporte une dizaine de pages, incluant

  • une fiche sécurité présentant le matériel individuel,
  • le matériel collectif,
  • les EPI (Equipements de Protection individuelle)
  • les modes opératoires,
  • les principaux points d’attention en matière de sécurité et de qualité.

Ces livrets se veulent à la fois synthétiques et visuels : les photos sont privilégiées pour favoriser une compréhension immédiate par tous. Deux livrets sont d’ores et déjà en phase de finalisation sur les quatre prévus d’ici la fin de l’année :

  • Menuiserie intérieure
  • Menuiserie extérieure
  • Plâtrerie
  • Faux plafonds

Ils feront l’objet d’une présentation et d’une discussion en CHSCT1, avant d’être diffusés dans toute l’entreprise lors de « Minutes Spie batignolles », un processus interne d’échanges et de partage d’information au sein même de l’équipe.

Pascal DuhouxSelon Pascal Duhoux,  «cette démarche a créé des liens durables entre les chargés d’opération et leurs conseillers prévention de l’OPPBTP. Ils auront plus facilement le réflexe d’échanger sur des problématiques lors des futurs chantiers. De plus, les équipes internes sortent également renforcées : les chargés d’affaire sont davantage à l’écoute des compagnons. »

Ce travail collaboratif des équipes internes de Spie batignolles avec l’OPPBTP, la CARSAT et  les services de Santé au travail s’inscrit dans la durée puisque d’autres projets sont initiés, en particulier afin de lutter contre les troubles musculo-squelettiques (TMS). Le poste de coffreur-bancheur qui consiste à réaliser l’ossature en béton armé des bâtiments va ainsi faire l’objet d’un travail de fond basé sur les mêmes principes d’action collective et concrète, au plus près des chantiers.

A propos de SPIE BATIGNOLLES :

Spie batignolles est un acteur global du Bâtiment et des Travaux publics. Ses cinq domaines d'expertise couvrent l'ensemble des métiers. Groupe indépendant de référence, Spie batignolles est présent en France comme à l’international et emploie 6240 collaborateurs en 2015 pour un chiffre d’affaires de 1 508 Millions d’euros.

1.Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

conférences

évements Preventica

Présents à Préventica 2017

Voir l'ensemble des partenaires