Préventica Paris, c’est déjà fini… Merci à tous de votre participation. RDV A Nantes ! |     JE M'INSCRIS

Quelles sont les étapes du PPMS ?

DOSSIER
SECURITE DES LIEUX DE TRAVAIL || Gestion de crise - risques majeurs - PCA / 26/11/2021

Les principales étapes à suivre pour la mise en place du PPMS s’articulent de a façon suivante :

1- Évaluer les risques auxquels l’établissement est potentiellement exposé

Les risques majeurs sont notifiés au maire par le préfet. Il s’agit des risques suivants :

  • les risques naturels :
    • inondation de plaine
    • crue torrentielle
    • mouvement de terrain (chute de blocs, glissement de terrain...)
    • avalanche
    • feu de forêt
    • séisme
    • tempête
  • les risques technologiques :
    • risque industriel (incendie, explosion, nuage toxique)
    • risque nucléaire (nuage radioactif)
    • risque de rupture de barrage (inondation)
    • risque de transport de matières dangereuses par route, voie ferrée ou canalisation (incendie, explosion, nuage toxique)
  • les risques « de proximité »
    Ces risques sont liés à la situation géographique de l’établissement scolaire et aux activités fixes ou transitoires, industrielles et autres, qui s’exercent dans son environnement proche (exemples : incendie dans une entreprise voisine avec un dégagement important de fumée, odeur inconnue et suspecte provenant de l’extérieur des bâtiments)


Le PPMS doit également prendre en compte le risque attentat et intrusion.

2- Rédiger le PPMS en définissant les conduites à tenir, les lieux de mise en sûreté, les missions de la cellule de crise et les consignes à respecter.

Pour commencer à élaborer votre PPMS il est tout d’abord important de définir les missions de chaque membre du personnel, afin qu’en cas de danger, chacun sache ce qu’il doit faire.
Il faut suivre les indications générales prévues par le gouvernement pour chaque type de risque et les consignes diffusées par les radios d’information (France Bleu, France Info, France Inter ou la radio locale conventionnée par le préfet).

Plusieurs documents seront indispensables au directeur d’établissement et à sa cellule de crise afin de pouvoir s’assurer de la mise en sureté effective et totale des élèves et personnels, et de pouvoir renseigner correctement les autorités.
On trouvera notamment :

  • La liste des personnes ressources (avec remplaçants) et le détail de leurs missions lors de la gestion de crise.
  • Les plans renseignés de l’établissement, avec accès, entrées, sorties, points importants, locaux ou lieux de regroupement choisis ainsi que les itinéraires d’accès et d’évacuation.
  • Les locaux ou lieux de rassemblements choisis, les effectifs accueillis ainsi que les plans d’accès.
  • La liste des effectifs (élèves et personnels) pour repérer les manquants à l’appel.
  • La liste des personnes nécessitant une attention particulière.
  • L’annuaire téléphonique de crise.

Il convient également d’identifier les locaux les plus sûrs pour s’y réfugier dans le cas où une évacuation serait trop risquée. Dans chacun de ces locaux de confinement il devra y avoir une mallette de confinement avec le nécessaire en cas d’urgence.
Les mallettes PPMS contiennent des récepteurs radio avec piles, ruban adhésif, trousses de première urgence et divers documents photocopiés (tableaux d’effectifs vierges, fiches conduites à tenir en première urgence, fiches individuelles d’observations).

Rédiger le PPMS

3 - Organiser l’information de toute la communauté scolaire (personnels, élèves, parents) sur les consignes à suivre

Les familles doivent être clairement informées sur le plan particulier de mise en sûreté afin d’établir un climat de confiance et de favoriser le bon déroulement du PPMS dans le cas où il se déclencherait.   Il leur sera notamment demandé de ne pas encombrer les lignes téléphoniques et les accès à l’établissement dans ce genre de situation afin de ne pas gêner les services de secours.

Les élèves doivent être sensibilisés aux éventuels risques, aux missions des services de secours et aux règles générales de sécurité.

4 - Valider le PPMS par un exercice de simulation

Les exercices de simulation ont un double objectif :

  • entraîner les personnels et les élèves sur la conduite à tenir en cas de survenue d’un événement majeur;
  • mettre en évidence les modifications à apporter au PPMS pour améliorer son efficacité.

Exercice de simulation

Les différentes phases d’un exercice de simulation d’un PPMS sont

  1. L’alerte
  2. La mise en sûreté : celle-ci peut être le confinement ou l’évacuation en fonction du risque
  3. Le comptage
  4. La gestion de l’attente
  5. La levée de l’alerte

5 -Présenter le PPMS au conseil d’école ou au conseil d’administration et à la commission hygiène et sécurité lorsqu’elle existe.

6 - Transmettre le PPMS aux autorités : au maire de la commune, à l’inspecteur d’académie et au recteur de l’académie.

Pour les collèges et les lycées, le PPMS doit également être communiqué à la collectivité territoriale dont ils dépendent.

PARTAGEZ :