La chaîne de webinaires entièrement dédiée à  la santé et la sécurité au travail

Evénements à venir - pour la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail

SOLEIL et UV, comment prévenir les risques au travail et sur la plage ?
04 juillet 2024 - 11h30

SOLEIL et UV, comment prévenir les risques au travail et sur la plage ?

EFFICIENCE SANTE AU TRAVAIL
Le soleil, ami ou ennemi ? Le soleil est indispensable à la vie sur Terre. A petites doses, ses rayons nous sont tout à fait bénéfiques (synthèse de vitamine D, sensations de bien-être, etc.). Mais à trop s’y exposer, le soleil présente aussi des risques pour la santé, principalement pour notre peau et nos yeux.
A l’approche des beaux jours et des vacances d’été, prévenir les comportements à risques au soleil, s’avère un enjeu majeur en termes de santé publique !
Il ne faut pas négliger non plus les expositions professionnelles... Pourtant les risques sont bien là et leurs conséquences peuvent être très graves.
Pour vous accompagner dans la compréhension de ces enjeux et la prévention de ces risques, Efficience en partenariat avec l’association Sécurité Solaire, centre collaborateur de l’OMS, vous propose ce webinaire :

Au programme :
- Le rayonnement solaire
- Ses effets sur la santé
- Les conseils pratiques et les moyens de protection
- Les spécificités des expositions et protections professionnelles
- Des pistes d’action de prévention

* La Sécurité Solaire a pour objet la sensibilisation et l’information de la population sur les risques pour la santé liés aux “surexpositions” solaires. Reconnue d’intérêt général par l’administration française, elle coopère et reçoit le soutien des secteurs publics et institutionnels (ARS, INSERM, Météo France, …) ainsi que privés (Les entreprises contre le cancer, la Ligue contre le cancer-comité 92, …).

En replay - ORGANISATION DE LA PREVENTION

19 juin 2024 - 16h15

SANTÉ AU TRAVAIL, MÉDECINE DU TRAVAIL, enjeux, état des lieux et perspectives

LES RETEX PREVENTICA
Les dispositions prévues par la loi du 2 août 2021 sur le renforcement de la prévention en santé au travail sont-elles de nature à améliorer la situation en termes de prévention des risques professionnels et de santé globale des salariés ?

Une « offre socle » a été clairement définie par la loi et ses décrets d’application, mettant ainsi fin à la confusion et au manque de lisibilité qui caractérisait de longue date l’action des services de santé au travail aux yeux de nombre de leurs adhérents et de parties prenantes (cf. le rapport Lecocq d’août 2018). En complément, une procédure de certification spécifique élaborée sous l’égide de l’AFNOR, est en cours de mise en place, afin de garantir la qualité et de l’effectivité de ces prestations.

Dans un contexte de raréfaction des ressources, de manque d’attractivité de la spécialité de médecin du travail, comment les SPSTI parviennent-ils à faire face à ces nouveaux enjeux, à l’ambition proclamée de cette nouvelle offre, aux exigences rigoureuses de la certification, aux attentes parfois contradictoires des entreprises, pour la plupart des TPE – PME, des partenaires sociaux et des pouvoirs publics ?

A plus long terme, quelles pistes d’avenir pour faire face à l’évolution des modes d’organisation du travail, au besoin de réactivité et de souplesse des entreprises et permettre au système de santé au travail d’intégrer en continu les innovations tant technologiques qu’organisationnelles qui foisonnent dans un secteur qui attire de nouveaux acteurs ?
20 septembre 2023 - 11h15

FEMMES et LOGISTIQUE / Supply-Chain : quels enjeux d’attractivité et de santé sécurité ?

CERCLE ENTREPRISES ET SANTE
En France, le secteur de la Logistique pèse 10% du PIB, représente 200 Mds CA,  avec 1,8 million d’emplois. (Ministère de la Transition Ecologique / Cohésion des territoires)

On estime que 30% de ces emplois sont des emplois féminins, alors même que ce secteur est à la fois,

- mondialement

- en pleine expansion et renouvellement, et en innovation accélérée, en termes d’équipements comme d’organisation, avec des défis de recrutement, d’attractivité et d’évolution particulièrement forts pour les segments et les postes et fonctions susceptibles d’être occupés par des femmes.

Alors que, mondialement, l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) estime que 190 millions de femmes travaillent pour les supply-chains…

- Quels sont concrètement en France aujourd’hui les défis posés en termes de santé / sécurité pour des métiers logistiques variés qui s’ouvrent de plus en plus aux femmes ?

- Quels programmes sont en cours, quels retours d’expériences pour répondre au triple challenge

(1) d’ouvrir davantage encore secteur et métiers à des équipes féminines,

(2) tout en développant toujours mieux  les apports et les process de promotion de la santé, sécurité et de la qualité de vie,  pour les femmes  et pour tous, et

(3) en mettant en œuvre des innovations techniques et organisationnelles porteuses de performance comme de meilleure prise en compte du facteur humain ? 

Le Cercle Entreprises et Santé a souhaité mettre en lumière des programmes et des actions préfigurantes en ce sens, avec l’aide et l’éclairage de France Supply-Chain, avec quelques grands témoins/ acteurs particulièrement innovants, dans la formule chère au Cercle des UX-Forum®, table-ronde en logique terrain et utilisateurs/ trices.

Exemples et retours d’expériences
19 septembre 2023 - 16h30

FEMMES et SANTÉ GLOBALE au travail : quels enjeux, quels impacts et quelles évolutions, pour quelles responsabilités des acteurs ?

CERCLE ENTREPRISES ET SANTE
70% des femmes au travail en France...

Quelle prise en compte réelle des spécificités et besoins ?

Alors que c’est désormais plus de 70% de la population 18-64 ans qui se trouve au travail, quelle est réellement, sur le terrain comme dans les politiques et programmes de Santé au Travail, la prise en compte des spécificités des besoins, et aussi des activités de travail qui sont les leurs ?

De fortes disparités selon les secteurs.

Les disparités sont fortes selon les secteurs, les activités, les postes… et les types d’emplois

- avec des emplois dits ‘féminins’, et d’autres ‘masculins’ où l’accès des femmes demeure une gageure, et alors que le renforcement de l’égalité et l’équité femmes

– hommes est une visée de plus en plus affirmée et reconnue dans l’accès, le traitement, mais aussi l’adaptation des fonctions et des postes.

- Quels sont exactement les enjeux et les réalités du travail des femmes, en impact et au fil de la santé et de la sécurité au travail ?

- Pourquoi une prise en compte et une approche spécifique femmes sont-elles nécessaires ? De quels indicateurs dispose-ton ? 

et quels sont les enseignements genrés

– tirés, ou pas…

-des approches et bilans effectués régulièrement en matière de risques professionnels ? (DUERP, fiches d’entreprises…)

- Que changent en la matière les innovations tech. et organisationnelles qui viennent transformer notre monde du travail ?Perspectives, et retours d’expériences.

En dialogue ouvert avec les participants dans la salle
05 novembre - 14h30

LOI DU 2 AOUT : les évolutions en matière de prévention des risques

GEPI
La loi du 2 août entend renforcer la prévention primaire, au même titre que l’ANI qui souhaitait « promouvoir une prévention primaire opérationnelle au plus proche des réalités du travail ».
Elle a été publiée au Journal officiel du 3 août.
Elle transpose l’accord national interprofessionnel du 9 décembre 2020 en vue de réformer la santé au travail.
Elle contient également des mesures afin de décloisonner la santé publique et la santé au travail.
Le texte, dont la plupart des dispositions entreront en vigueur le 31 mars 2022, est organisé en quatre parties :

-renforcer la prévention au sein des entreprises et décloisonner la santé publique et la santé au travail ;
- définir une offre socle de services à fournir par les services de prévention et de santé au travail ;
- mieux accompagner certains publics vulnérables et lutter contre la désinsertion professionnelle ;
- réorganiser la gouvernance du système de santé au travail.

La volonté affichée des pouvoirs publics est de privilégier une logique de prévention et non plus de réparation en entreprise. À cette fin, plusieurs dispositifs de prévention en entreprise sont créés ou précisés.
Nous aurons ainsi l’occasion de commenter ces nouvelles dispositions avec la participation de

- Mme Diane DEPERROIS, DRH AXA, et cheffe de file de la délégation du Medef pour la négociation sur la santé au travail
- Mme le Dr Geneviève THIAUCOURT, médecin et directrice médicale et santé au travail, Saint-Gobain,
- Maitre Michel LEDOUX, avocat au barreau de Paris, CABINET MICHEL LEDOUX ASSOCIES
- Mr Patrick BENJAMIN, Secrétaire du GEPI