Dr Oriane Stadler - Pôle Santé Travail Métropole Nord de Tourcoing : La collaboration médecin/infirmier(e) en santé au travail est un enjeu crucial

La collaboration médecin/infirmier(e) en santé au travail est un enjeu crucial

ORGANISATION DE LA PREVENTION || Médecine du travail
/
Dr Oriane Stadler  - Pôle Santé Travail Métropole Nord de Tourcoing
Dr Oriane Stadler
Médecin du travail (autrice du mémoire "La collaboration médecin/infirmier(e) en santé au travail, vue par les infirmier(e)s")
Pôle Santé Travail Métropole Nord de Tourcoing

Les évolutions récentes de la médecine du travail ont élargi la collaboration entre les différents professionnels de santé au sein de l’entreprise. Dans le cadre de son mémoire de fin d’études, le docteur Oriane Stadler s’est intéressé à la relation entre médecins et infirmier(e)s du travail en interrogeant ces derniers. Elle dévoile aujourd’hui les résultats de son enquête menée auprès de 249 infirmier(e)s en santé au travail.

À la suite de la réalisation de votre étude, quels ont été vos premiers constats ?
Le premier constat a été un retour très enthousiaste des infirmières*, qui ont été très nombreuses à répondre ; au-delà de mes espérances. C’est vraiment un sujet qui suscite de l’intérêt, pour lequel il y a une véritable demande, et qui interroge vraiment les professionnels des services de santé au travail.
Ce qu’on a également pu constater, c’est que les infirmières sont globalement satisfaites de leur collaboration avec le médecin du travail. Mais il y a tout de même des points sur lesquels on pourrait avancer et progresser. Davantage de temps d’échange sont notamment demandés, et le travail des infirmières pourrait être mieux valorisé.
Il s'agit d'un travail d’enquête très synthétique, donc il serait intéressant d'élargir et d'approfondir le sujet, en ayant la perspective des médecins notamment.

Pourquoi, selon vous, une collaboration efficace entre médecins du travail et infirmier(e)s en santé au travail constitue-t-elle un enjeu crucial ?
Les médecins du travail sont moins nombreux et ont plus de salariés à suivre. Donc il faut aussi apprendre à partager le travail avec d’autres professionnels de santé, c’est la première chose qui s’impose à nous.
La deuxième, c’est de constater la complémentarité entre une approche infirmière et l’approche des médecins. Il n’y a pas forcément la même façon d’aborder les choses, de s’occuper des salariés, d’intervenir en entreprise… Notamment dans le champ de la prévention. Un médecin va être plus dans une approche de prise en charge, de situations parfois complexes en problématiques de santé, tandis que l’infirmière va peut-être plus facilement entrer par l’axe de la prévention primaire. Et cela, c’est capital aujourd’hui.
Pour améliorer cette relation, une meilleure reconnaissance des infirmières est nécessaire.  Les médecins ne sont pas nécessairement tous habitués au travail en équipe, et peuvent parfois avoir du mal à savoir déléguer. C’est pourquoi il est aussi primordial de bien définir le champ d’action et les responsabilités de chacun.

Selon vous, comment devrait évoluer la santé au travail ?
Je pense que la pluridisciplinarité va continuer à prendre de l’ampleur et à devenir la norme en entreprise. Il va falloir apprendre à collaborer. La place des infirmières devrait être plus importante qu’elle ne l’est aujourd’hui, et le rôle du médecin du travail peut être amené à encore évoluer. Ce qui est certain, c’est que le médecin ne peut plus tout faire tout seul pour répondre de façon complète aux nouveaux besoins des salariés.

*l'échantillon étudié étant majoritairement féminin, le personnel infirmier évoqué lors de cet entretien a été féminisé.

En savoir plus