David Florent - ASMT 65 : Une websérie avec Fred Courant et l’Esprit Sorcier, au service de la prévention des risques
J-2 avant Préventica Lille     |     JE M'INSCRIS

Une websérie avec Fred Courant et l’Esprit Sorcier, au service de la prévention des risques

ORGANISATION DE LA PREVENTION ||
/
David Florent - ASMT 65
David Florent
responsable communication
ASMT 65

Le service de santé au travail des Hautes-Pyrénées a fait appel à l’ancien présentateur télé Fred Courant pour créer la websérie « Santé travail ». Une manière originale de sensibiliser à la prévention des risques.

Comment avez-vous eu l’idée de lancer une websérie sur la prévention ?
Je suis un grand fan de vulgarisation scientifique et comme beaucoup de ceux de ma génération, j’ai été bercé par l’émission « C’est pas Sorcier ». J’ai donc naturellement suivi la suite de l’aventure de Fred Courant avec sa chaine Youtube « L’Esprit sorcier ». Un jour je l’ai félicité pour son travail et par je ne sais quelle chance il m’a répondu.  L’idée de le solliciter est donc partie d’ici. J’ai contacté l’équipe de l’Esprit Sorcier pour leur parler de santé au travail et de ce que nous projetions de faire au sein de l’ASMT65, à savoir une série de vidéos de sensibilisation aux risques professionnels.

Quels sujets les vidéos abordent ?
Les vidéos portent sur les thématiques qui nous paraissent les plus importantes. Dans l’épisode un, nous avons commencé par parler des grandes lignes de la prévention et de son intérêt pour les entreprises. L’épisode deux porte sur les TMS puis nous parlerons de désinsertion professionnelle, RPS, QVT, télétravail et le 7ème sujet sera sur l’intérêt de la réalité virtuelle dans la prévention des risques pros.

J’ai établi les grandes lignes du contenu des vidéos avec Fred Courant, et un journaliste de son équipe est revenu vers nous pour creuser les sujets. Mais ce qui m’intéresse est de faire parler les experts. Nous n’en parlons pas suffisamment. Les faire « échanger avec les équipes de l’Esprit Sorcier est aussi un moyen de mettre en avant nos spécialités : médecin du travail, infirmiers, et IPRP.

Pourquoi miser sur le format vidéo ?
Je trouve que les services de santé au travail et les messages importants qu’ils portent manquent d’un côté « grand public ». Toutes les thématiques que nous mettons en avant ne sont pas forcément vulgarisées. Notre projet part donc de ce constat-là.

Nous connaissons l’intérêt de la vidéo, notamment sur les réseaux sociaux. La vidéo est plus consultée que des documents « classiques », les gens ont besoin de ça. Et puis, sur les réseaux ça va très vite, finalement on ne s’arrête que sur les contenus courts, efficaces et qui paraissent pertinents.

Éveiller les consciences sur le sujet la prévention c’est important et compliqué, mais travailler avec Fred Courant là-dessus est une belle opportunité pour la profession.

Quels sont les retours que vous avez déjà eus ?
L’objectif est d’embarquer avec nous tous ceux qui les ont suivis jusque-là. Depuis le début de la diffusion au mois de mai 2021, nous cumulons 50 000 vues.

Beaucoup de ceux qui regardent les vidéos sont contents de retrouver cette équipe là (Fred et la petite voix) et de les voir parler des risques professionnels. Ces sujets-là prennent une autre dimension.
Nous avons aussi des spécialistes qui apportent des précisions dans les commentaires et nous avons déjà des demandes de personnes qui veulent partager ces contenus.Si on veut tous progresser en santé au travail, une prise de conscience collective est primordiale.

Quelle suite prévoyez-vous pour ce projet ?
Nous bénéficions des vidéos et nous allons continuer la diffusion de la série sur notre page Linkedin. Mais nous attendons avec impatience la prochaine étape :  La diffusion de la série sur la chaine Youtube et les réseaux sociaux de l’Esprit Sorcier, à partir du 11 octobre.

Et l’objectif est de ne pas s’arrêter là ! Nous avons bon espoir de repartir sur une saison 2. Nous voulons travailler avec des gens qui « influencent » un peu, des vulgarisateurs, parce que la santé au travail c’est avant tout de la pédagogie. Et puis pourquoi pas travailler avec d’autres services de santé au travail pour des projets encore plus importants. Le SMTI 82 participe déjà avec nous à la création de cette série.