La plateforme de référence pour un environnement de travail sain et sécurisé

Les salariés aidants sont trop souvent isolés dans leur vie professionnelle

Les aidants, ces personnes qui ont la responsabilité de s'occuper d'un proche en perte d’autonomie (personne âgée, enfant handicapé, conjoint malade) représentent en 2016, 11 millions de personnes. 42% d'entre eux sont des salariés, une situation particulière que les entreprises ne peuvent plus ignorer.
Zoom

Notre société est-elle suffisamment préparée aux enjeux grandissants liés à la perte d'autonomie et au vieillissement de la population ?
Les choses commencent à bouger, notamment en termes de réglementation avec la loi du 28 décembre 2015 sur l'adaptation de la société au vieillissement qui promeut le maintien à domicile et a donc renforcé le statut de proche aidant. Les salariés aidants bénéficient désormais de possibilités de congés supplémentaires (le congé de proche aidant) d'une durée de 3 mois fractionnables (renouvelable pour une durée totale de 1 an maximum) non rémunérés. Mais les mentalités évoluent lentement, et il est nécessaire d'accentuer la prise de conscience autour de ces enjeux. En 2008, il y avait 8,3 millions d'aidants, en 2016 nous estimons qu'il y en a 11 millions. Nous pouvons tous être amenés un jour ou l'autre à devenir aidant ou à côtoyer un aidant, notre collaborateur, notre collègue ou notre chef de service. Mais ces salariés aidants hésitent souvent à se faire connaître et à se faire aider de peur d'être stigmatisés. Par voie de conséquence, 2 aidants sur 3 ont l’impression que leur employeur ne prend pas en compte leur situation d’aidant.

Comment les entreprises peuvent-elles mieux prendre en compte ces salariés particuliers que sont les aidants ?
Effectivement, les aidants ont besoin d'être mieux accompagnés dans leur vie professionnelle. S'ils ne font pas part de leur situation à leur manager, cela peut créer des malentendus quant à leur implication dans leur entreprise. En effet, ils sont amenés à s'absenter plus souvent, en moyenne 16 jours de plus qu'un salarié non aidant. Les salariés aidants sont souvent en situation de stress devant jongler entre vie privée, vie professionnelle et rôle d'aidant. Il faut savoir qu'en moyenne 226 kms séparent l'aidant de l'aidé, c'est donc très compliqué à gérer. Beaucoup d'aidants sont obligés de s'arrêter de travailler et s'isolent petit à petit. L'employeur peut faciliter le rôle d'aidant en proposant un aménagement du temps de travail ou en favorisant des initiatives telles que des ateliers de sensibilisation ou de formation, les dons de RTT, ou la constitution de réseaux d'entraide avec des salariés bénévoles...
L’enjeu pour l’entreprise est d’appréhender la pluralité des situations d’aide pour proposer et mettre en œuvre des dispositifs de soutien à destination de ses salariés en situation d’aidant.

Les aidants ont eux-mêmes besoin d'être aidé ?
Souvent, quand on est aidant, on se sent très seul. En premier lieu, lorsque l'on est aidant, il ne faut pas hésiter à en parler et à partager. C'est dans cette optique que nous avons créé la plateforme collaborative "La Compagnie des Aidants" pour permettre à tous les aidants de bénéficier de différentes ressources : des conseils, un espace "solutions et services" spécifiquement adaptés aux besoins des aidants, deux annuaires géolocalisés d'aidants et de bénévoles, prêts à donner un petit coup de main en cas de besoin : aller chercher un médicament, conduire la personne aidée à une consultation… Se sentir moins seul et pouvoir continuer à travailler, c'est essentiel pour le moral. Pour les aidants, le travail est perçu comme source de répit, un lieu où ils peuvent s'échapper des soucis et s'épanouir. C'est très important de pouvoir préserver la vie professionnelle et nous multiplions donc les initiatives pour sensibiliser les entreprises et les aidants et accentuer la prise de conscience autour du rôle d'aidant.
La Journée Nationale des Aidants le 6 octobre sera d'ailleurs orientée cette année sur la thématique " Conciliation vie professionnelle et rôle d'aidant".

Venez écouter Juliette Dupille à Préventica Rennes lors de sa conférence "Concilier vie professionnelle et rôle d'aidant", le mardi 4 octobre à 10h30

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica


Les thématiques 2020

ZOOM SUR LE TRAVAIL DU FUTUR : Tendances et prospectives

ORGANISER, GÉRER la prévention des risques

PRODUIRE, CONSTRUIRE en toute sécurité

PROTÉGER la santé des salariés contre les pollutions de l’environnement de travail

DIALOGUER, ACCOMPAGNER, MOBILISER, FORMER

SÉCURISER les espaces de travail contre l’incendie et les actes de malveillance

AMÉNAGER le territoire pour favoriser l’environnement de travail

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires