La plateforme de référence pour un environnement de travail sain et sécurisé

Beaucoup de salariés connaissent un sommeil perturbé en ce moment

74% des Français ont rapporté des troubles du sommeil pendant le confinement et ces troubles persistent pour certains encore aujourd’hui. Comment retrouver un sommeil réparateur pour mieux vivre ses journées ?
Charles de la Personne, spécialiste du sommeil, nous livre ses conseils.

Pourquoi nos rythmes de sommeil restent-t-ils perturbés, même après le déconfinement ?
Le corps humain aime ses habitudes. Lorsque nous avons été confinés, nous avons perdu beaucoup de nos repères : des horaires perturbés, le manque d’activité physique, l’hyperconnexion sont autant de facteurs qui ont impacté la qualité de notre sommeil.
Aujourd’hui, même si nous sommes sortis du confinement, beaucoup d’entre nous n’ont pas retrouvé un sommeil de qualité. En cause, le climat anxiogène, la peur de la maladie, l’angoisse d’une crise économique et sociale annoncée… notre anxiété a clairement un impact sur notre sommeil et crée de l’éveil. Nous sommes nombreux à connaître des phases d’insomnie pendant lesquelles des questions sans fin tournent en boucle dans nos têtes.


Quels conseils donneriez-vous pour retrouver un sommeil de qualité ?
Avoir un rythme éveil-sommeil le plus régulier possible tout au long de la semaine et du week-end est la première des bonnes habitudes à adopter pour arriver à s’endormir facilement et éviter les insomnies.
Nos journées sont de plus en plus à rallonge pour arriver à caser le travail, la vie sociale, les contraintes familiales, le sport…Or nous avons besoin physiologiquement en moyenne de 8h de sommeil pour récupérer de notre journée.  Respecter son besoin de sommeil en se couchant suffisamment tôt permettra d’être en forme tout au long de sa journée.
Enfin tout ce qui est excitants : café, thé, alcool, nicotine, alimentation grasse et sucrée le soir influence également notre sommeil, tout comme l’exposition aux écrans de nos smartphones et de nos ordinateurs.


Difficile de concilier nos emplois du temps surchargés avec un sommeil préservé …
Effectivement on veut en faire de plus en plus dans la journée et pour cela on rogne sur notre temps de sommeil, et on se couche de plus en plus tard. Or le sommeil est beaucoup plus réparateur le soir que le matin.
On ne le dit pas suffisamment, mais une mauvaise nuit de sommeil c’est derrière une mauvaise journée avec plus de stress, plus d’irritabilité, des défenses immunitaires plus faibles et un cercle vicieux qui s’installe. Le temps que l’on a gagné à moins dormir est finalement un temps de mauvaise qualité où l’on sera moins en forme et moins efficace.
Bien connaître nos besoins, savoir nous écouter, c’est le premier des bons réflexes pour préserver un sommeil de qualité, sa santé et profiter pleinement de ses journées.

Sur le même sujet

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires