L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

La sécurité est notre préoccupation quotidienne

Chez Cetup, entreprise de transport basée en Isère, l’humain est au cœur de la stratégie. La prévention du risque routier est une priorité absolue pour les dirigeants de l’entreprise.
Zoom.

Quand avez-vous mis en place la politique de prévention du risque routier chez Cetup ?
Depuis l’origine de l’entreprise en 1988. Nos pilotes sont toute la journée sur la route, notre rôle est évidemment de les protéger. C’est un engagement humain indispensable.
Mais c’est aussi un engagement en termes d’image, de performance, et de qualité pour nos clients.
La prévention du risque est une culture très forte dans l’entreprise. A chaque instant, nous devons penser sécurité, que ce soit celle de nos équipes, des autres usagers de la route, ou celle des marchandises que nous transportons.

Concrètement, comment se traduit cette politique de sécurité au quotidien ?
La formation et la sensibilisation des pilotes Cetup est au cœur des processus. Tous nos pilotes sont des éco-drivers et sont formés à l’éco-conduite. Nous nous appuyons également sur des outils technologiques innovants pour un meilleur suivi en situation de conduite. Tous les véhicules sont équipés d’un logiciel embarqué permettant de tracer le comportement au volant et de repérer les actions pouvant être dangereuses. Nous pouvons ainsi mieux former les pilotes en fonction de leurs défauts de conduite.
La sécurité passe aussi par le confort. Nous choisissons systématiquement les meilleurs véhicules et le meilleur des options.

La sécurité, c’est un état d’esprit partagé ?
C’est un choix qui engage toute l’organisation. Par exemple, sur tous nos véhicules, le régulateur de vitesse est déconnecté. Cet outil est selon nous générateur d’accidents sur les longs trajets car il entraîne une baisse de la vigilance.
Pour prévenir les endormissements au volant, nous essayons une caméra embarquée qui analyse 56 points de la pupille et est capable de détecter des signes de fatigue et d’alerter le pilote. En ce cas, les consignes sont simples : « tu es fatigué, tu t’arrêtes »
Jusqu’à présent, nous n’avons constaté aucun abus par rapport à cette liberté de choix qui est donnée.
De la même façon, les opérateurs en relation avec les clients sont capables de refuser une mission si le temps imparti ne permet pas de la réaliser en toute sécurité.

 

Sur le même sujet

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica

Comment intégrer la prévention lors de la conception et de la rénovation d'un EHPAD?

CRAMIF / INRS

La détection-incendie et la cyber-sécurité

FFMI / GESI

Séance de réveil musculaire

ALTER EGO DIGITAL

Design moi un bureau

COOPER'ACTIV

Table ronde de DRH et Dirigeants : retours d'expériences en matière de Qualité de Vie au Travail

PREVENTICA

Mise en place du CSE, ISO 45001 : des leviers pour booster la QVT et améliorer votre performance

APAVE

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires