L'événement de référence pour la sécurité des personnes et des biens

L’ANITEC donne une visibilité plus forte aux intégrateurs électriques

Fin 2017, une nouvelle organisation professionnelle, l’ANITEC (Alliance Nationale des Intégrateurs de Technologie) est née de la fusion de SVDI et S2ICF. Un rapprochement naturel pour deux syndicats qui partagent le même ADN
Entretien croisé avec Arnaud Brouquier, S2ICF et Philippe Blin, SVDI.

Pourquoi avoir choisi de fusionner vos deux syndicats pour créer l’ANITEC ?
AB - Nous avons choisi de regrouper nos forces car nous partageons les mêmes problématiques et les mêmes objectifs. Nos deux syndicats représentent des entreprises de techniciens qui interviennent sur le terrain au quotidien. Cette fusion est d’autant plus fondée que nos métiers sont complémentaires. Sûreté, Télécommunications, Domotique, … nos adhérents interviennent sur le système nerveux des bâtiments connectés, sécurisés et pilotés.
PB – Ce rapprochement nous permet d’identifier plus fortement encore le métier d’intégrateur, qui devient une spécialité à  part entière dans le secteur de l’installation électrique. L’ANITEC sera désormais le pôle courant faible de référence en étroite collaboration avec la la FFIE.

Quels sont les projets inscrits au programme de l’ANITEC pour 2018 ?
PB - Parmi nos principaux axes de travail figurent la formation et le recrutement. Il s’agit à la fois d’actualiser nos référentiels de formation au bénéfice des salariés de nos adhérents. Nous avons également un gros travail à mener auprès des jeunes pour faire mieux connaître nos métiers et attirer les compétences.
AB – Nous avons également prévu d’être présents sur plusieurs salons spécialisés dans les technologies du bâtiment tels que Préventica, IT Partners, Sécurity Meetings et autres.
Toute cette année, nous allons aller bien sûr à la rencontre de nos adhérents. Notre objectif, c’est de favoriser les échanges, de partager les bonnes pratiques, d’apporter des informations et des outils utiles à nos adhérents, de les aider à progresser et à se développer.

Que devient le Club des Femmes créé au sein du SVDI ?
PB – Le Club des Femmes est plus que jamais actif et présent avec le renfort de nos adhérentes issues du S2ICF. C’est un projet qui me tient énormément à cœur et Arnaud partage totalement ma vision. Nous souhaitons recruter davantage de femmes dans nos entreprises. Ce club apporte aux femmes de la visibilité, de montrer qu’elles ont une place dans nos métiers et de susciter des vocations.

Sur le même sujet

Hélène MOUMRIKOFF GESIP

"Bien gérer une crise, c’est s’y préparer"

Hélène MOUMRIKOFF - Délégué Général
GESIP

Vincent Terrenoir

"La prévention de la violence à l’hôpital est un enjeu de santé publique"

Vincent Terrenoir - Commissaire divisionnaire, Délégué pour la sécurité générale (ministère de la santé – DGOS) et chargé de l’ONVS

Céline Naquin Lyon Métropole Habitat

"La tranquillité de nos locataires est une priorité "

Céline Naquin - Chef de projet sûreté et tranquillité
Lyon Métropole Habitat

Voir l'ensemble des partenaires