Sécurité : quels sont les bons et les mauvais élèves européens ?

management-sst - Management SST
/
01/09/2014 - Magali Rossignol

La construction est régulièrement pointée du doigt pour être le secteur le plus touché par les accidents de travail.
Détails en chiffres avec Jonathan Todd, porte-parole pour l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion à la Commission européenne.


Si la France fait des efforts en matière de prévention, elle n'est pourtant pas la meilleure élève en Europe. Elle se situe dans la moyenne.

Selon les statistiques Eurostat*, ce sont les pays nordiques (Finlande, Suède, Angleterre, Pays-Bas) qui se distinguent pour avoir un faible ratio en matière d'incident. De leur côté, la Lettonie, le Portugal et la Croatie ferment la marche avec des ratios élevé.

Des données tempérées tout de même par Jonathan Todd, porte-parole pour l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion à la commission européenne : "Il est difficile de comparer les performances des pays en ce qui concerne les accidents graves au travail (plus de 3 jours d'absence) car les règles administratives changent d'un pays à l'autre, sans oublier les différences culturelles et sociales", explique-t-il, précisant que la définition "d'accident mortel au travail" peut changer d'un Etat à l'autre.

BATISOLATION