L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

La santé au travail : un enjeu majeur dans le transport routier

santé au travail transport

A l'heure d'une profonde réflexion autour de l'attractivité du secteur du transport et de la pénurie de candidats, la question des conditions de travail est plus que jamais d'actualité.


Une étude a été réalisée sur la thématique de la santé au travail par l'institut IFOP pour Carcept Prev (Groupe Klesia). L'IFOP a interrogé 900 salariés d'entreprises du transport et 500 dirigeants de ces entreprises.

A la quasi-unanimité, les dirigeants de sociétés du transport interrogés font part de leur volonté de placer la question de la prévention santé dans leur entreprise comme une priorité. 92% considèrent d'ailleurs que la prévention santé des salariés est bénéfique pour les salariés comme pour l'entreprise au global.  Cette attente est partagée par les salariés du secteur : 85 % jugent pertinente l'idée de suivre des actions de prévention spécifique à la profession !
 
Cependant, le ressenti entre dirigeants et salariés divergent sur ces problèmes de santé. Ainsi, alors que les salariés vont davantage mettre en avant les problèmes de santé liés au stress et aux troubles du sommeil (respectivement 60 % et 55 % de citations), les dirigeants ne les évoquent qu'à hauteur de 18 % et 17 % (soit des écarts respectifs de 42 et 38 points).  Les salariés expriment ainsi un fort intérêt pour des actions de prévention liées à la gestion du stress, aux troubles du sommeil ainsi qu'à la prévention des maladies cardiaques ? même s'ils ne sont pas directement concernés puisque 71 % déclarent ne pas avoir de problèmes cardiaques actuellement. Des actions qui ne sont aujourd'hui pas envisagées par les dirigeants.
 
Ainsi si dans les faits, dirigeants et salariés reconnaissent l'importance de mener des actions de prévention santé au travail, elles sont encore concrètement trop peu perçues ! Seul 31 % des dirigeants déclarent n'avoir mis en place aucune action de prévention dans l'entreprise. Or ce sont près de 53 % des salariés qui disent n'avoir aucune action de prévention dans leur entreprise.
 
Un écart qui réside notamment dans la difficulté des dirigeants à percevoir l'intérêt financier pouvant résulter de l'investissement dans la prévention santé de leurs salariés. En effet près de 30 % des dirigeants n'ont pas connaissance du coût des accidents du travail, maladies professionnelles (AT/MP) par salarié et par an pour leur entreprise : 22 % l'estiment à moins de 100 euros alors que ce coût est plutôt deux fois plus élevé dans la branche Transport qu'en moyenne nationale.

Sur le même sujet

Emmanuel ABORD DE CHATILLON Grenoble IAE, Univ Grenoble-Alpes et LEST CNRS Aix Marseille Université

"Du mal-être au bien-être au travail, une démarche impliquant de multiples facteurs"

Emmanuel ABORD DE CHATILLON - Chaire Management et santé au travail
Grenoble IAE, Univ Grenoble-Alpes et LEST CNRS Aix Marseille Université

Charlotte LECOCQ DEPARTEMENT DU NORD

"La réforme de la santé au travail"

Charlotte LECOCQ - Députée
DEPARTEMENT DU NORD

Marie SIPOS ACCENTURE

"Comment favoriser le bien-être au travail ? L'exemple d'Accenture"

Marie SIPOS - chargée de projets capital humain
ACCENTURE

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica

Prévention de l'usure professionnelle et maintien en emploi

FNCDG

Leptospirose ou « maladie du rat » : prévention et responsabilités juridiques

IMAXIO

Quelles actions mettre en place pour prévenir les risques de chutes de hauteur ?

OPPBTP

L'acoustique des espaces de travail partagés : les bonne pratiques.

GAMBA ACOUSTIQUE

Certification ISO 45001 : comment se passent les audits ?

AFNOR GROUPE

Nouvelle réglementation incendie : la question des immeubles de moyenne hauteur (IMH)

GIMSSI

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires