L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Syndrome des vibrations : préserver la main et le bras

menuisier

Les risques liés aux vibrations doivent être pris en compte dès que l'utilisation d'une machine, d'un outil ou d'un équipement tenu à la main et hautement vibrant est régulière.


Plus de 10% des salariés sont régulièrement exposés aux vibrations dans presque toutes les branches d'activités : construction, travaux publics, métiers du bois, espaces verts, fonderies, ateliers mécaniques, carrières...

Les vibrations générées par les machines se transmettent à la main et au bras de l'opérateur soit directement, soit par l'intermédiaire de la pièce travaillée.
Le syndrome des vibration se traduit au départ par une douleur associée à une gêne dans le fonctionnement de la main ou des articulations.
A long terme, les lésions peuvent être irréversibles et continuer de s'aggraver même s'il n'y a plus d'exposition aux vibrations. Le syndrome des vibrations peut endommager les vaisseaux sanguins des doigts et de la main, le système nerveux périphérique et les articulations des membres supérieurs, les tendons, les muscles et les os.

L'INRS a réalisé une brochure dédiée au syndrome des vibrations. Cinq grandes thématiques y sont développées :

  1. Repérer les situations à risques
  2. Réduire le niveau des vibrations
  3. Limiter la durée de l'exposition
  4. Diminuer les contraintes exercées sur la main et sur le bras
  5. Informer et former les salariés

Ce document, rédigée par un groupe de travail composée d'experts de l'INRS et et des centres de mesures physiques des Carsat/Cramif, sera utile à tous ceux qui veulent améliorer la sécurité et la santé au travail dans leur entreprise.

Prochains rendez-vous

conférences

Exemples de sujets proposés lors de la dernière édition

évements Preventica

La Lumière naturelle : éclairage zénithal dans les bâtiments et la sécurité

FFMI/GIF Lumière

Présents à Préventica 2018

Voir l'ensemble des partenaires