«Prévenir les troubles musculo-squelettiques ne s’improvise pas. Découvrez les vraies bonnes méthodes»

sante-qvt - Maladies professionnelles
/
Tel est l’intitulé de la nouvelle campagne de sensibilisation destinée à lutter contre les troubles musculo-squelettiques (TMS) en entreprises, présentée mardi 18 octobre par le Directeur général du travail, Jean-Denis Combrexelle

Tel est l’intitulé de la nouvelle campagne de sensibilisation destinée à lutter contre les troubles musculo-squelettiques (TMS) en entreprises, présentée mardi 18 octobre par le Directeur général du travail, Jean-Denis Combrexelle. Il s’agit du 4e volet de la campagne pluri-annuelle de sensibilisation et de prévention de ces pathologies.

Toutes les entreprises sont touchées

Première cause de maladie professionnelle en France, les TMS représentent un enjeu humain et économique important pour les entreprises. Aucun secteur n’est épargné : les entreprises des secteurs de l’agroalimentaire et des exploitations agricoles, du commerce, de la métallurgie, du BTP, de l’habillement, de l’industrie, des services aux entreprises et à la personne… de toutes tailles, rencontrent ce type de pathologies.
Néanmoins, certains secteurs d’activités sont plus touchés que d’autres. Ainsi, les personnels de l’agriculture (exploitations viticoles, cultures spécialisées, élevages bovins), de la grande distribution, de l’aide à domicile ou du secteur de la propreté sont davantage concernés.

Les chiffres
En 2010, les TMS représentaient :
- la grande majorité des maladies professionnelles reconnues : 95 % pour les salariés agricoles et 85 % pour les actifs du régime général.
- 43 241 cas de TMS indemnisés pour les actifs du régime général, et 3 206 pour les salariés du régime agricole.
- un coût économique important : 9,7 millions de journées de travail perdues (uniquement le régime général) - 930 millions d'euros couverts par les cotisations des entreprises pour les actifs du régime général, 70 millions d’euros pour le secteur agricole

Depuis 1995 :
- le nombre de nouveaux cas de TMS indemnisés a augmenté d’environ 13 % concernant les régimes général et agricole

Placer les entreprises au cœur du dispositif de lutte contre les TMS

Ce quatrième volet d’un programme de prévention des TMS engagé depuis le mois d’avril 2008 a choisi de s’adresser plus particulièrement aux chefs d’entreprises.

Ainsi, les partenaires réunis autour du projet - Assurance maladie- Risques professionnels, ANACT, OPPBTP, INRS, MSA, ministère chargé de l’agriculture - souhaitent inciter les dirigeants à se poser les bonnes questions. Seule manière de concilier leur activité économique avec de bonnes conditions de travail et la préservation de la santé des salariés. Pour ce faire, il sera mis à leur disposition des informations pratiques et des conseils pour les guider dans une démarche de prévention efficace et durable des TMS.

Un large déploiement
- Une campagne dans la presse magazine et la presse professionnelle visant à sensibiliser les chefs d’entreprises dans des secteurs prioritaires : industrie agroalimentaire, BTP, exploitations agricoles, grande distribution, secteur hospitalier
- Des messages radio pour relayer le message du 20 au 29 octobre 2011. Ces spots démontrent l’absurdité de démarches préventives inadaptées et invitent les chefs d’entreprise à découvrir les vraies bonnes méthodes de prévention pour préserver la santé de leurs salariés et la productivité de leur entreprise en consultant le site du ministère « travailler-mieux.gouv.fr » (une rubrique spécialement consacrée à la prévention des TMS).
- Le site Internet- www.travailler-mieux.gouv.fr. Une fiche méthodologique spécifique est téléchargeable sur le site pour les accompagner dans leur questionnement sur les TMS.

 

 

BATISOLATION