Comment faire quand vos collaborateurs sont exposés à plusieurs risques à la fois ?

management-sst - Evaluation des risques
/

L’INRS revient sur les polyexpositions sur un poste de travail. Parce qu’il est rare qu’un travailleur ne soit exposé qu’à un seul type de danger à la fois, la prévention doit être adaptée et les risques mieux évalués.


Par polyexpositions, on entend « des expositions simultanées ou séquentielles à des nuisances multiples, par des voies qui peuvent être diverses. Ces nuisances peuvent être chimiques, biologiques, physiques (bruit, vibrations, rayonnement…) ou liées à l’activité physique, auxquelles s’ajoutent l’influence des facteurs organisationnels et psychosociaux, et ce tout au long de la carrière professionnelle. »

Selon Cosmin Patrascu, expert d’assistance conseil à l’INRS, si l’approche classique des risques est utile et pertinente, une approche qui prend en compte les polyexpositions permet « d’identifier des situations à risques pour les salariés qui seraient passées inaperçues avec l’approche classique. »

L’expert indique que les effets d’une polyexpositions sur la santé du travailleur sont multiples. Combinés, ils peuvent être de nature différente : synergie, addidivité ou encore inhibition. Afin de permettre aux entreprises de mieux en prendre en compte les polyexpositions et de mettre en place des campagnes de prévention plus adaptées, l’INRS propose un dossier sur le sujet.

On y apprend comment mieux comprendre et mieux prévenir les polyexpositions, notamment lors d’une exposition à plusieurs agents chimiques ou encore dans les situations où l’oreille interne peut être endommagée.

Une application en ligne, appelée Mixie permet aussi d’évaluer les effets sur la santé d’une exposition à plusieurs produits chimiques.