RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

Un nouveau protocole COVID entre en vigueur dans les entreprises

protocole covid entreprise
ORGANISATION DE LA PREVENTION || Management SST
/
30/11/2021

Face à la flambée de l'épidémie, le Ministère du Travail a publié lundi 29 novembre de nouvelles dispositions applicables en entreprise.


Afin de faire face à cette 5e vague et alors que le nouveau variant Omicron commence à envahir l'Europe, les protocoles sanitaires évoluent en entrepprise dès cette semaine.

Les moments de convivialité (pots, apéritifs,...), sont déconseillés. Mais "s’ils sont tout de même organisés, ils doivent l’être dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération-ventilation et les règles de distanciation de deux mètres quand le masque est retiré", précise le ministère.

En matière de restauration collective, les règles vont aussi évoluer. "En l'absence de passe sanitaire dans ces lieux, et dans le contexte de reprise de l'épidémie, nous envisageons d'en revenir à une règle de deux mètres entre chaque personne à table, dès lors que le masque n'est pas porté". Fini les repas en face-à-face à la cantine d'entreprise.

Le protocole recommande également une aération régulière des locaux, "de préférence de façon naturelle", c'est-à-dire en ouvrant les portes et/ou fenêtres en permanence ou au moins cinq minutes toutes les heures. Sinon en utilisant "un système de ventilation mécanique conforme à la réglementation".
Lorsque l’aération naturelle des bureaux n’est pas possible, le ministère "recommande de réaliser des mesures de CO2 dans l’air, à des endroits significatifs de la fréquentation et à des périodes de forte fréquentation, en particulier". À partir d’une concentration en CO2 de 800 ppm, il faut renouveler l’air et/ou sortir de la pièce. "Au-delà de 1000 ppm, l'évacuation du local doit être proposée le temps d'une aération suffisante pour retrouver des niveaux de CO2 inférieurs à 800 ppm", précise le protocole.

Concernant le télétravail, aucune règle n'est imposée mais Elisabeth Borne s'est prononcée en faveur d'une responsabilisation des employeurs.  " J'invite les employeurs à favoriser le télétravail et à définir les règles avec les représentants des salariés " a-t-elle déclaré vendredi.