J-42 avant Préventica Paris     |     JE M'INSCRIS

« 55 % des entreprises utilisent soit des perturbateurs endocriniens, soit des nanomatériaux, soit les deux »

SANTE ET ENVIRONNEMENTS POLLUANTS || Risques chimiques / produits dangereux - CMR
/

Les préventeurs de la région Centre-Val de Loire publient les résultats d’une étude de repérage des perturbateurs endocriniens (PE) et des nanomatériaux (NANO) menée en milieu professionnel sur 2019-2020.


121 entreprises, dont 54% sont du secteur agricole, ont été interrogées par les préventeurs des Services de santé au travail, de la CARSAT, de la MSA et de la DREETS de la région Centre-Val de Loire. 72% d’entre elles ont moins de 50 salariés. Parmi ces entreprises, l’étude montre que :

  • 40 entreprises utilisent des produits contenants des perturbateurs endocriniens
  • 7 entreprises utilisent des produits contenants des nanomatériaux
  • 20 entreprises utilisent des produits qui contiennent les deux
  • 54 entreprises n’utilisent pas de produits qui contiennent des perturbateurs endocriniens ou des nanomatériaux

Pour rappel, les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme capables de modifier le fonctionnement du système endocrinien et peuvent avoir des effets nocifs à très faibles doses sur des fonctions aussi essentielles que la reproduction, la croissance, le développement... tant chez les individus exposés que sur leur descendance.

Les nanomatériaux eux sont des matériaux dont au moins une dimension externe est à l’échelle nanométrique (entre 1 et 100 nm), ou qui possède une structure interne ou de surface à l’échelle nanométrique.

Le but de l’étude des préventeurs de la région Centre-Val de Loire est d’informer les entreprises pour qu’elles puissent à leur tour s’interroger sur la présence de ces substances dans leur structure.

En savoir plus :