L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Mal de dos au bureau, mal toujours du siècle

mal de dos bureau

43% des français souffrent de mal de dos dans leur travail, selon une étude réalisée récemment.


L'étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 037 actifs travaillant dans un bureau - révèle que les actifs interrogés passent en moyenne 6,7 heures/journée de travail assis.
76% d’entre eux déclarent avoir eu mal au dos et  les femmes sont les plus touchées par la douleur.
Phénomène inquiétant, la douleur affecte de plus en plus les jeunes adultes puisque les 18/29 ans sont 71% à se plaindre d’avoir eu mal au dos et cela grimpe à 78% pour les 30/39 ans.

Lombaires et cervicales sont les zones identifiées comme les plus douloureuses et la consultation chez un professionnel de santé s’est avérée nécessaire pour 67% des personnes ayant souffert du dos au cours de l’année écoulée.
46% des actifs sollicités considèrent ainsi que le mal de dos constitue une gêne dans leur vie personnelle et 43% dans leur vie professionnelle. 92% des personnes interrogées estiment que le mal de dos est synonyme de véritable handicap pour les personnes qui en souffrent et 91% pensent que ce problème est susceptible de tous nous concerner.

Les premières causes identifiées du mal de dos sont : une mauvaise posture au travail, le stress et les tensions dans l’entreprise.
Rappelons que la lombalgie est l’une des pathologies les plus fréquemment rencontrées en milieu professionnel : elle représenterait 13% des motifs d’accidents de travail avec arrêt de travail, avec une durée moyenne d’arrêt de travail de 33 jours, pour un total de 3,6 millions de jours d’arrêt. La lombalgie chronique - au-delà de 180 jours -concerne 5 à 10% des patients lombalgiques en France. (Source : Direction Générale de la Santé en collaboration avec l’INSERM / Rapport du GTNDO – 2007).

« En France, les lombalgies sont la 1ère cause d’invalidité avant 45 ans, il serait peut-être donc temps de considérer le mal de dos comme l’un des enjeux majeurs de notre société !
Nous sommes de plus en plus sédentaires alors que la position assise n’est pas naturelle. Par obligations professionnelles, nous passons un nombre d’heures infini derrière un bureau et à une époque où l’informatique - ainsi que les réseaux sociaux - accaparent notre quotidien, il faudrait bannir la position statique, dispenser les bonnes postures afin d’éviter l’apparition des troubles qui peuvent devenir chroniques, privilégier l’ergonomie et le mouvement même en étant assis » alerte Patrick d’Auvigny, président de La Boutique du Dos, à l'origine de cette étude.

Sur le même sujet

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica

Cérémonie des prix de l'innovation

PREVENTICA

Des TMS aux RPS, d'une approche individuelle à une dynamique collective

MSA

Dépister et traiter les TMS: un retour sur investissement gagnant

BACK OFFICE SANTE

La démarche TMS Pros : agir en 4 étapes

CARSAT / INRS

La démarche TMS Pros : agir en 4 étapes

CARSAT / INRS

Présentation de l'Extension physique externe pour lutter contre les TMS

CARE CONCEPT

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires