L'événement de référence pour la sécurité des personnes et des biens

La cybercriminalité touche toujours plus de victimes en France

cyberfraude

Selon les derniers chiffres du ministère de l'intérieur, le nombre d'infractions liées au numérique a augmenté de 7% entre 2016 et 2017.


Le paysage de la criminalité se transforme sous l’impact du numérique. Ces activités constituent une menace insidieuse mais réelle visant autant les entreprises que les collectivités ou les particuliers et leurs données personnelles.

Cette année, plusieurs phénomènes ont pu être observés. Par exemple, les attaques par rançongiciel semblent davantage cibler les grandes entreprises ayant la capacité de payer des rançons très élevées. De même, un phénomène de « sextorsion » portant sur un chantage à la webcam prétendument piratée est apparu fin 2018 ; il s’est manifesté par une diffusion massive de mails. Enfin, les malwares bancaires semblent en plein essor sur les smartphones et les attaques de distributeurs bancaires par jackpotting se sont intensifiées et diversifiées (mode d’accès).

Quelques chiffres à retenir :

  • Les fraudes à la carte bancaire poursuivent leur évolution avec des outils de skimming de plus en plus sophistiqués, souvent déployés par des groupes criminels d’Europe de l’Est. Touchant désormais tout type de distributeurs automatiques, le nombre de piratages est toutefois en très forte baisse depuis 2015 ; 
  • Le nombre de harcèlements au moyen d'un service de communication en ligne a doublé entre 2016 et 2018 ;
  • Le nombre d’infractions à la loi « Informatique et Libertés », stable en 2016 et 2017, est en hausse en 2018 (+14%), année de l’entrée en vigueur du RGPD ;
Congrès/Salon Préventica

Sur le même sujet

Catherine CHAMBON Ministère de l'intérieur DGPN DCPJ

"La prévention de la cybermalveillance, une priorité de l'Etat"

Catherine CHAMBON - Sous-directeur de la lutte contre la cybercriminalité
Ministère de l'intérieur DGPN DCPJ

Général (2s) François Vernoux Club InterMines Gestion de crises

"La gestion de crise devrait être intégrée par toutes les entreprises"

Général (2s) François Vernoux - ancien permanent de direction du COGIC (Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises), président
Club InterMines Gestion de crises

Marik FETOUH Ville de Bordeaux

" La radicalisation touche essentiellement les jeunes"

Marik FETOUH - Adjoint en charge de l'égalité et de la citoyenneté
Ville de Bordeaux

Prochains rendez-vous

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires