Sécurité privée : croissance soutenue mais faible rentabilité des entreprises du secteur

chiffres sécurité privée
surete-malveillance - Gardiennage - Télésurveillance
/
18/02/2019 - Magali Rossignol

Selon une étude de l'INSEE, le taux de marge moyen n'était que de 3,7% en 2016 et 29 % des entreprises avaient même une rentabilité négative.


Avec la demande croissante des entreprises et des administrations, le secteur de la sécurité privée s'est fortement développé. Entre 2010 et 2017, le chiffre d'affaires a augmenté en moyenne de 3,7% par an. Les événements terroristes de 2015 et 2016, l'organisation de l'Euro en 2016, le renforcement du plan Vigipirate sont autant de facteurs qui ont pesé favorablement sur le volume d'activités. En 2016, le chiffre d'affaires du secteur s'est élevé à 7 milliards d'euros pour 5 700 entreprises employant au total 139 000 salariés équivalent temps plein.

Toutefois, la rentabilité reste faible, sans doute en raison du poids des donneurs d’ordre qui font jouer la concurrence face à un secteur modérément concentré. Le taux de marge s'élève en 2016 à 3,7% en moyenne et est quasi stable en 2016, malgré l’accélération de l’activité. Il avait légèrement augmenté entre 2012 et
2015, favorisé par une baisse des cotisations sociales pour l’employeur.

Au niveau européen,la France se situe au troisième rang de l’Union européenne (UE) en termes de chiffre d’affaires de la sécurité privée (17 % du total), derrière l’Allemagne (19 %) et le Royaume-Uni (19 %), mais devant l’Espagne (10%) et l’Italie (8 %).
En nombre de salariés, les pays de l’Est se positionnent juste après le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France.

En savoir plus :

BATISOLATION