L'IRSN livre ses chiffres de l'exposition aux rayonnements ionisants en France

rayonnnement ionisant
securite-au-travail - Hygiène - Propreté - Décontamination
/

En 2017, 384 198 travailleurs ont été suivis dans le cadre de leur exposition aux rayonnements ionisants dans  les activités civiles ou militaires.


Cet effectif est en croissance de 1,6 % par rapport à 2016 dans la continuité de ce qui a été observé ces dernières années. Cette augmentation concerne principalement les personnels navigants (+ 2 725 travailleurs, soit +14 %), le domaine médical et vétérinaire (+ 11 167 travailleurs, soit + 6 %) et celui de la recherche (+ 296 travailleurs). Les effectifs dans l'industrie non nucléaire et nucléaire sont stables voire en très légère baisse.

Sur l’ensemble de l’effectif suivi, l’IRSN constate que la grande majorité des travailleurs (75 % des travailleurs surveillés) est non exposée ou à des doses inférieures au seuil d’enregistrement.

Hors radioactivité naturelle, la dose individuelle moyenneest de 0,72 mSv en 2017 (calculée sur un effectif de 4 838 travailleurs) contre 0,73 mSv en 2016. La dose individuelle moyenne des 22 600 personnels navigants de l’aviation civile est de 2,10 mSv contre 2,05 mSv en 2016.

Comme pour les bilans 2015 et 2016, il existe de fortes disparités entre les différents domaines d’activité. Les personnels navigants de l’aviation, exposés au rayonnement cosmique, présentent les doses individuelles moyennes les plus élevées, suivis par les travailleurs de l'industrie nucléaire puis non nucléaire. Dans le domaine médical et vétérinaire et dans celui de la recherche, la dose individuelle moyenne est plus faible.

En savoir plus :