Préventica Paris, c’est déjà fini… Merci à tous de votre participation. RDV A Nantes ! |     JE M'INSCRIS

L’Anses alerte sur une substance utilisée dans des adhésifs, peintures et revêtements, des résines et des produits de traitement des eaux

SANTE ET ENVIRONNEMENTS POLLUANTS || Santé et environnements polluants
/

L’Anses appelle à la prudence concernant le 3-(allyloxy)-2-hydroxypropane sulfonate de sodium. Une substance utilisée dans le BTP notamment et qui peut provoquer des dommages graves.


L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a soumis une proposition de classification dans le cadre du règlement européen CLP (classification, étiquetage et emballage des produits) à propos du 3-(allyloxy)-2-hydroxypropane sulfonate de sodium, une substance que l’on trouve dans des adhésifs, peintures et revêtements, des résines et des produits de traitement des eaux pour ses propriétés d’inhibiteur de corrosion et d’agent antitartre.

Elle pourrait provoquer des dommages oculaires graves et une atteinte de la fertilité.

L’Anses rappelle que cette substance n’est actuellement pas réglementée au niveau européen pour ses propriétés toxiques. Afin de protéger les populations, l’Agence propose de classer et étiqueter cette substance comme suit :

  • « Provoque des lésions oculaires graves ; catégorie 1 (H318) »
  • « Peut nuire à la fertilité ; catégorie 1B (H360F) »

« Si cette proposition est validée au niveau européen, des mesures de restriction quant à la quantité de substance présente dans les produits à usage des consommateurs et des mesures de protection des travailleurs devront être mises en œuvre lors de la manipulation de cette substance, impliquant notamment en amont une démarche de substitution. » explique Dominique Brunet, adjointe à la cheffe de l’unité des substances chimiques à l’Anses.

En savoir plus :