Absentéisme dans les collectivités territoriales : une stabilité trompeuse

absentéisme
sante-qvt - Santé / Qualité de vie au travail
/
22/11/2019 - Magali Rossignol

Une étude récente révèle que le taux d'absentéisme pour raisons de santé dans les collectivités s'est stabilisé après deux années d'augmentation continue mais...


Le rétablissement au 1er janvier 2018,d’un jour de carence pour l’ensemble des arrêts en maladie ordinaire, a eu, en partie, l’effet escompté de limiter la survenance des arrêts maladie de courte durée.
Après une progression continue depuis 2008, le taux d’absentéisme s'est stabilisé en 2018 à 9,2%, ce qui équivaut à l’absence, tout au long de l’année, de plus de 9 agents sur un effectif de 100 personnes.

Cet indicateur stable masque pourtant une très forte augmentation de la durée des arrêts, puisque celle-ci ci a augmenté de plus de 20% entre 2017 et 2018.

L’augmentation de la gravité fait suite à deux phénomènes distincts mais complémentaires :

  • Un effet mécanique, du fait de la suppression de nombreux arrêts maladie de très courtes durées, la moyenne est ainsi calculée sur un volume d’arrêts longs plus important.
  • La part des arrêts longs continue à augmenter indépendamment de la carence et les durées d’arrêts sont plus longues (tendance à l’augmentation mesurée depuis quelques années).

De façon corrélée, la fréquence des arrêts marque une baisse importante entre 2017 et 2018.

En savoir plus