La plateforme de référence pour un environnement de travail sain et sécurisé

La protection des équipes d'intervention

Cet ouvrage offre un tour d’horizon des contaminants, de leur dangerosité et de leur mode d’action. Il permet aussi de dégager une liste des dix-huit produits les plus toxiques, en tête desquels se trouvent le phosgène, l’acroléine, le chlore et le dioxyde d’azote.

Personne ne doute que le métier de pompier est dangereux mais, même une fois l’intervention terminée, le risque s’incruste. Longtemps ignorée, la contamination par les fumées d’incendie, directe ou par l’intermédiaire des tenues et des équipements, est pourtant une réalité à prendre en compte.
 
Dominique Anelli et Dominique Rohr connaissent bien ce risque, ils l’ont rencontré sur le terrain, l’ont combattu. Leurs expériences croisées se sont enrichies des études françaises et internationales (canadiennes notamment). La synthèse qu’ils en proposent n’avait jamais été réalisée, elle offre un tour d’horizon des contaminants, de leur dangerosité et de leur mode d’action. Elle permet aussi de dégager une liste des dix-huit produits les plus toxiques, en tête desquels se trouvent le phosgène, l’acroléine, le chlore et le dioxyde d’azote.
 
Pour aller plus loin encore, les auteurs passent de la théorie à la pratique et livrent les clés techniques d’une intervention sécurisée, inspirées dans les grandes lignes de celles déjà appliquées par les armées. Les bonnes pratiques s’articulent autour de trois axes : une bonne gestion de l’intervention, une protection efficace et une décontamination post-opérationnelle.
 
Leurs recommandations vont dans le sens d’un changement de culture et de façon de faire, le mythe synonyme d’héroïsme des pompiers avec la « gueule noire », c’est fini !

Sur le même sujet

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires